micetto responsive
nos actualités

Le plus vieux (grand) chat du monde prend deux millions d'années d'un coup.

Photo du Panthera Blytheae et de son crane

Jusqu’à présent, le grand chat était scientifiquement né en Afrique, comme notre récemment découvert (au Tchad)  supposé ancêtre, l’Homme de Toumaï, qui s’est séparé du singe il y a sept millions d’années. C’est marrant d’ailleurs, en voyageant au Kenya, sur une piste en surplomb de la Great Rift Valley où à l’époque, les scientifiques venaient de découvrir Lucy,  avec un âge déjà très respectable de 3,2 millions d’années, j’avais fait arrêter le 4X4, alors que le but du voyage était la rencontre avec les « Big Five », Elephant, Rhino, Buffle, Lion, Léopard, pas de retrouver Mémé, j’ai levé les bras façon de Gaulle et j’ai hurlé « Merci grand-mère, nous sommes tous nés ici! »… Tête des autres…. Bref, les origines, ça secoue, même quand on croit qu’on s’en fout… 

Jusqu’à présent, le grand chat aussi était né dans le coin, en Tanzanie, il y a 3,3 millions d’années.  

Et pan, en une seule découverte, deux millions d’années en plus au compteur, et carrément loin du Great Rift, au Tibet, dans le Massif de l’Himalaya … Le pays du Yak, du Yéti, de Tintin (passe à gauche Sahib !) de l’Everest aussi. C’est sûr que côté références ça classe ! 

Bref, le nouveau grand-père du grand chat a entre quatre et six millions d’années, il s’appelle « Panthera Blytheae », il pesait une vingtaine de kilos et ressemblait à s’y méprendre à l’actuel Léopard des neiges. 

Entre quatre et six millions d’années et en Asie, c’est donc là que se serait produite la grande divergence entre la famille « Panthera », celle des lions, jaguars, tigres et autres léopards, de celle des félidés « Felinae », qui comprend les pumas, les lynx et les chats domestiques.

Asiatique ? C’est vrai, à y réfléchir que le chat a un peu les yeux en amande, qu’il réfléchit avec un coup d’avance, qu’il est formidablement « zen », bref qu’il est capable de chinoiseries pas possibles…  Là tout de  suite il me saute comme une évidence à la figure que le Nirvana est aussi un truc de chat…

Et tout aussi brutalement, je comprends maintenant comment il réfléchit mon chat… la règle de base ? Le fameux « Le sage montrait la lune et l’imbécile regardait le doigt », bon sang mais bien sûr ! 

Merci les paleo, euh…,  paléontologues, paléobiologistes et leurs magnétostratigraphes qui ont réussi à dater le bout de mâchoire de grand chat. Il fallait quand même le trouver ce bout-là, perdu dans un tas d’os, situé dans un coude de rivière à sept jours de 4X4 de Pékin, à la frontière avec le Pakistan. 

Et oui, les chats ça se cache… et ça, ça n’a donc pas changé depuis six millions d’années…    

les dernières mises en ligne