micetto responsive
nos actualités

L'allergie aux chats ? C'est fini ! On traite... le chat !

L'allergie aux chats ? C'est fini ! On traite... le chat !

Souvenir personnel, un soir de ma jeunesse, j’appelle SOS Médecins parce que ma fiancée de l’époque avait un petit coup de mou (jamais de dope chez moi, disons, une soirée fatigante…). Le toubib arrive, à peine entré il renifle et me dit qu’il y a des chats dans l’appart. Affirmatif. « Je dois faire vite » me dit-il… Au final, la fiancée s’est relevée et nous avons emmené le docteur aux urgences… Une vraie saloperie l’allergie aux chats… 

C’est fini. Avant, on faisait des cures à base de mini-injections sous la peau, pour se désensibiliser du poil de chat, ça prenait des mois, souvent des années et ce n’était pas garanti pur jus… 

Et, sans être aussi sensible que mon toubib des années 80, il y a quand même 10% de la population qui est allergique. Or, le truc, c’est que l’allergie est déclenche parce que le chat sécrète une protéine, via la peau et la salive.
On revient à la protéine. Des médecins suisses, ce pays si propre, un peu comme la Norvège, que l’on se dit que microbe, chez eux, c’est pas un métier d’avenir, ont donc découvert un vaccin pour le chat, qui élimine en grande partie la sécrétion de cette protéine ! La découverte a eu lieu en zone « germanophone », à Zurich. Elle a donné lieu à un brevet, l’industrie pharmaceutique, en Suisse, ça rapporte beaucoup plus que le chocolat, et ce brevet a reçu le « Swiss Technology Award ».  

Maintenant, les différents systèmes de santé des pays du monde entier vont donner une autorisation de mise sur le marché, cela prend du temps, environ trois ans, et ensuite, finies les allergies… Bon, ça c’est la théorie, l’allergologie est un domaine incroyablement vaste parce que chaque individu est pratiquement un cas à part. Donc, le vaccin, on l’espère en tous cas, va fonctionner dans 80 ou 90% des cas, pour les autres, il faudra quand même prendre vos précautions avant d’aller dîner en ville dans un appart où le chat est roi… Mais bon, un truc qui allégerait autant de cas potentiels, ce serait quand même bien. Ensuite, ce sont les proprios des chats qui seront responsables, si le vaccin n’est pas obligatoire. Bon, on avance dans le bon sens, trois médecins suisses vont être milliardaires et six millions de Français vont pouvoir s’en foutre de leur allergie au chat… Pas mal quand même…