micetto responsive
nos actualités

Dîners de cons… On y mangeait du chat sans le savoir ...

Dîners de cons… On y mangeait du chat sans le savoir ...

C’est notre confrère le Daily Mirror qui rapporte les faits…
Un homme italien, qui se faisait passer pour un amoureux des chats et qui parvenait ainsi à en adopter auprès des refuges pour animaux était en fait un gros malade qui cuisinait ces chats pour ses amis… sans leur dire ce qu’ils mangeaient bien entendu…
Faire bouffer n’importe quoi à ses amis en leur révélant la nature du repas seulement après, on a fait cette blague dans toutes mes bandes d’amis depuis des dizaines d’années…  mais nous n’avons évidemment jamais tué ou mangé de chats ! Ou de chiens ou un autre animal d’ailleurs. Du cuir de godasses, des soupes à base de fourrage pour les animaux, des copeaux de chêne piqués dans une scierie et longuement cuits à l’étouffée, des merdes de lapin sauce piquante … Oui, et d’autres trucs encore plus dingues mais tuer un animal ne nous serait jamais venu à l’idée…
Notre malade a 50 ans, il est de Brianza dans le nord de l’Italie, une région où la bouffe est reine, spécialité de saucissons et jambons crus… Et pourtant son truc à lui, c’était les chats de trois ans, noirs et dodus.
Il est père de deux enfants… et en quelques mois on estime qu’il a dévoré une quinzaine de greffiers. Et ce dans la plus grande impunité…  
Ce sont les équipes des refuges qui ont eu les premiers doutes parce que l’homme refusait de faire les visites vétérinaires de routine que l’on doit effectuer sur des animaux adoptés.
Au début en fait, les autorités ont cru qu’il s’agissait d’actes d’une secte qui sacrifiait des chats noirs !!! On le sait que sur bien des points l’homme n’a toujours pas dépassé le stade du Moyen Âge… Le fait de  tuer au nom d’un dieu quel qu’il soit au hasard… Alors sacrifier des chats noirs est encore sinon dans les mœurs, au moins dans les esprits…
Et puis, un jour, les sociétés de bienfaisance des animaux ont débarqué chez l’individu à l’improviste… Il se préparait à tuer un chat pour le dîner. Horreur ! C’est là qu’ils se sont souvenus que quand il venait adopter aux refuges, il cherchait des chats dodus…
Bon, l’homme a été arrêté et passera en jugement, il risque un an de prison…
M’est avis qu’un petit passage par le service des internés en psychiatrie n’aurait pas été une mauvaise idée…
En tous cas, la vie d’un chat ne vaut pas cher…. Ce n’est pas nouveau, en revanche, c’est toujours aussi révoltant ! 

les dernières mises en ligne