micetto responsive
nos actualités

Des chats au Salon de l'Agriculture 2014

Des chats au Salon de l'Agriculture 2014

Un tour au Salon de l’Agriculture s’imposait pour ce week-end du 1 au 2 mars 2014, maintenant que les chiens et chats y sont représentés au milieu des bovins, chevaux, ânes, ovins, poules... dans la plus grande ferme de France.

L’intérêt des Français pour les chats s’accroit désormais de plus en plus. 

Même un éleveur de vaches salers qui avait remporté un prix en 2000 pour une vache exposée au salon, donc un éleveur renommé, a débuté récemment dans l’élevage de Sacrés de Birmanie, ces superbes chats aux poils mi-longs, colourpoint et aux yeux bleu des mers du Sud. Après la passion des salers, c’est celle des chats qui motive Philippe Deiber dont le souhait est d’obtenir un titre de champion du monde, pas moins.

Au pavillon des canins et des félins, se pressait une foule importante. Les bipèdes humains étaient plus nombreux en ce dimanche 2 Mars, dernier jour du Salon, que les quadrupèdes et il fallait jouer des coudes pour pouvoir admirer les chats sur les stands. Différentes marques de croquettes étaient présentes :

- Purina avait un très beau stand où étaient exposés des Burmese américains élancés et soyeux ainsi que de très beaux Maine Coon qui dressaient fièrement leur magnifique pelage. Un Félix géant (celui-là même qui illustre les publicités en dessins animés des boites pour chats de la marque Félix) déambulait au milieu des humains autour du stand, divertissant les enfants.

- Ultima offrait des croquettes gratuites aux détenteurs de chats pour faire gouter à leurs protégés.

- Eukanuba présentait ses produits sur un grand stand comprenant un podium. Un partenariat avec Animalis, le journal trimestriel sur les animaux de compagnie, a permis de réunir les participants sur ce stand.

Enfin le LOOF, Livre Officiel des Origines Félines, créé en 1996, était présent. Le LOOF a reçu la mission du Ministère de l’Agriculture de tenir le Livre des pédigrées, de former les éleveurs, de règlementer les expositions félines et de faire connaitre les différentes races de chats. C’est à ce dernier titre que cette fédération qui est constituée de nombreuses Association de chats et clubs de races, intervenait au Salon en présentant divers spécimen de races différentes. L’animatrice introduisait chacun des chats tout en mentionnant les principales spécificités de la race.

C’est ainsi que des Bombay et Burmese ont été présentés sur le podium d’où ils regardait le public de leurs jolis yeux cuivrés. De petit gabarit à côté desquels le grand américain, le Maine Coon, parait un géant, le Bombay a été sélectionné par une éleveuse américaine qui voulait avoir chez elle une petite panthère noire. Ce sont des chats calmes, dociles, recherchant la compagnie de leur maitre.

Le Maine Coon suit derrière et s’impose par sa belle prestance.

Le plus rare est le Selkirk Rex, chat frisé à poil court ou mi-long. Il y a peu de naissances en France ce qui fait la rareté de ces chats. La présentatrice insiste sur la particularité du poil frisé du chat présenté et précise qu’il ne faut jamais le brosser sous peine qu’il ne frise plus mais simplement passer les doigts dans sa fourrure.

Puis c’est au tour d’un Ragdoll à être exhibé avec ses magnifiques yeux bleus. C’est une race qui a été créée aux Etats-Unis en 1960 par Ann Baker. Appelé “poupée de chiffon”, ce chat malgré une taille imposante, est très tranquille, doux et équilibré. Puis défile un Scottish, race créée en 1960 dont la particularité est que les oreilles du chat sont repliées vers l’avant. C’est un chat tout en rondeur.

Enfin, le défilé s’achève par un Devon Rex, de petit gabarit et un Persan.

Ainsi, le LOOF informe le public sur les différentes races de chat et leurs caractéristiques de façon à ce que chacun puisse choisir d’adopter le chat qui conviendra le mieux compte-tenu de son nouvel environnement et de la façon de vivre de ses futurs maitres.

Les chats d’exposition m’étonnent toujours par leur patience à se laisser manipuler devant la foule et dans un bruit infernal. Ils restent zen alors que mon propre chat serait extrêmement stressé en pareilles circonstances.

Enfin, le Salon va bientôt fermer ses portes et chacun retournera dans sa maison. Les bêtes pourront retrouver leur territoire et leurs repères dans un environnement plus calme. 

les dernières mises en ligne