micetto responsive
nos actualités

La clinique vétérinaire où les chats font l’accueil...

L'équipe de la clinique du docteur Bertrand Hollanders à Paris.

Bon, ce ne doit pas être une exclusivité mondiale, c’est quand même une super idée, rarissime, jamais vue par moi-même ou les gens avec lesquels j’ai pu en discuter. J’ai découvert l’endroit par hasard, durant le mois d’août où bien des vétérinaires partent en vacances. Ce jour-là,  j’ai la lourde charge de dénicher pour le chat de ma fille des croquettes introuvables, géniales sûrement, mais introuvables. 

Donc Internet, puis « Allô, bonjour, vous avez les Urinary High Dilution ? »… 

C’est évidemment l’avantage d’être journaliste, on ne supporte pas l’échec. Quant on a passé sa vie a obtenir de parler à des champions du monde, à des ministres, à de grands industriels, gardés comme les bijoux de la Couronne (et ce même quand on ne les connaît pas personnellement) c’est sûr ça aide. J’ai dû passer trente coups de fil dans l’après midi mais j’ai trouvé, un endroit que je n’avais jamais fréquenté bien sûr. 

La clinique Batignolles-Epinettes (c’est le nom de deux anciens quartiers de Paris), tenue par le Dr Bertrand Hollanders… C’est dans le dix septième arrondissement de Paris, quand on entre c’est assez cossu mais la vraie surprise c’est que l’on y est accueilli … par des chats ! 

Il y en a quasiment partout, incroyablement sereins, en bonne santé, curieux, pas chiants… Une salle d’accueil est aussi une salle d’attente, celle-ci est de grande taille, et l’on voit un chat ou deux qui tentent de faire ami-ami avec les chiens qui attendent la consultation. D’autres sont sur le comptoir, à côté des jeunes assistantes. Câlins. Peu sauvages. Et puis d’autre encore, on les découvre petit à petit, lovés dans des coins spéciaux en hauteur, ou encore étendus en rond sur une étagère, entre deux rangées de produits. 

La jeune assistante qui me reçoit (avec les croquettes miracle !) m’explique que ces chats sont chez eux, que parmi eux il y en a un, le plus jeune, qui est à adopter. La nuit, histoire de protéger les sacs de croquettes en exposition dans la salle d’attente, les chats ont leur pièce à eux. Dans la journée, leur chez eux est la salle d’accueil de la clinique. 

Quand un chien qui arrive pour être soigné déteste vraiment les chats, les greffiers maîtres des lieux le sentent tout de suite et se réfugient en hauteur, tant pis pour ce crétin de chien (ou ce pauvre toutou qui a mal) qui passe à côté d’un joli moment… 

Il règne dans cet endroit, alors que la salle d‘attente des cabinets vétérinaires est si souvent exigüe, pleine de gens inquiets, et lourde du stress des animaux, une incroyable sérénité… Les chats sont superbes, pas du tout de race mais surtout libres, incroyablement vivants et curieux.

Le boss de la clinique m’explique que le concept s’est fait tout seul, petit à petit, avec des chats abandonnés, blessés, qui sont restés, parmi les chats de l’accueil, certains ont dix huit ans.

Bon, encore une fois, cela doit exister ailleurs, et si vous passez dans le coin allez voir l’endroit, outre la sérénité, laisser vaquer librement des chats et en proposer parfois à l’adoption, c’est aussi génial que simple. 

Les chats sont sur le site de la clinique, ils sont craquants comme pas possible. veterinaire-paris-hollanders.fr

Autre truc assez peu croyable, il y a six ou sept chats dans la pièce et pas d’odeur. Le secret est, me dit le Dr Hollanders, que j’aurai plus tard au téléphone, une hygiène parfaite, et des diffuseurs d’odeur. Par ailleurs, on l’a dit, la nuit, les chats sont regroupés dans une pièce à eux. Sinon, au milieu des sacs de croquettes, introuvables ou classiques, ce serait pire qu’Attila et une horde de pillards vikings réunis ! 

On imagine bien sûr que l’endroit est lavé chaque jour à l’eau de Javel, avec rinçage abondant car les chats adorent cette odeur et risquent de le lécher. Cette eau est un miracle dans ce genre de situation… 

Bon, ici on sait aussi qu’un parisien en auto est racketté par les autorités, racketté quand il roule et racketté quand il se gare. Le Dr Hollanders a parfois changé d’endroit mais est resté dans le même quartier, il est rare qu’à Paris on aille chez le vétérinaire en voiture et si l’on veut garder sa clientèle, il faut rester dans le même coin. Il est là depuis 1986, on comprend qu’il est fidèle à ses « patients »,  terme déjà crétin quand il s’agit d’hommes, je déteste ce mot, surtout quand c’est moi le patient, très impatient et d’abord de foutre le camp ! Le terme est donc tout à fait inapproprié pour des animaux, mais bon, le jeu de mots me faisait marrer.  

Cela dit, pour ceux qui viennent de loin, ou qui trouvent que la caisse du chat est un peu lourde à porter dans la rue, la Clinique propose quand même la possibilité de venir en voiture avec une offre de deux heures gratuites dans un parking officiel très proche.   

Cela valait bien un coup de chapeau de Micetto. 

 

Clinique vétérinaire du Docteur Hollanders
Tel : 01.46.27.24.86

Horaires d'ouverture : du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 14h à 19h30 et le samedi de 9h à 13h et de 14h à 18h

Le site web de la clinique vétérinaire du Docteur Bertrand Hollanders

les dernières mises en ligne