micetto responsive
nos actualités

Le chat de P Hollande abattu par un chasseur.

Une du Courrier Picard du 31 août 2014 relatant la mort du chat de Patrick Hollande tué par un chasseur.

Nous sommes dans la commune de Mailly-Maillet, dans le canton d’Acheux en Amiénois, département de la Somme, 614 habitants, dont un, Patrick Hollande (on sourit bien sûr, on se souvient du Patrick Chirac de « Camping », malheureusement, l’histoire est tragique…) avait un chat, nommé Grisette qui a été abattu sous ses yeux par des chasseurs… 

Les erreurs des chasseurs, c’est fréquent. On en parle seulement quand il y a mort d’homme, parce qu’ils sont tellement avides de sang qu’ils finissent par se tirer dessus entre eux, juste parce que ça bouge… Ils tirent ainsi sur d’autres chasseurs, sur leur propre chien, sur des tas d’animaux domestiques, chaque année la liste des morts légales s’allonge. 

Ce droit de tuer remonte à la plus haute antiquité, il est souvent insupportable mais il y a un million cinq cent mille chasseurs dans ce pays ! 

Pas un politique pour aller se mettre à dos autant d’électeurs d’un coup ! 

En plus, on sait que certains de nos présidents, Giscard entre autres, adoraient ça et organisaient même des chasses présidentielles somptueuses, en France (et en Afrique…)
Patrick Hollande habite dans une zone très fréquentée par les chasseurs, il a déjà retrouvé un de ses chats avec des traces de collet, il en a perdu d’autres sans savoir ce qu’ils sont devenus.
Cette fois, le chat a été tué devant lui. Il n’en croyait pas ses yeux, il a eu le bon reflexe, en faisant autopsier son chat par le vétérinaire, ce qui lui a permis de porter plainte.
Ce qu’il dit espérer, c’est que d’autres propriétaires victimes de ce genre de tir se fassent connaître, le problème est que la chasse a toujours eu un statut particulier, injuste. 

Avant la Révolution Française, c’était un privilège de noblesse et quiconque était pris à chasser sur les terres de ces nobles était pendu sur le champ. Aujourd’hui, chaque coup tiré pèse 1,500 000 adorateurs de la cartouche et de la détente, improprement appelée  la gâchette. Ce qui attend l’opposant… c’est la pendaison politique !

Pour tout dire, je souhaite que cette démarche puisse faire avancer les choses dans le bon sens, mais les gendarmes aussi savent que la chasse est un domaine intouchable, même chose pour les éventuels témoins, les procureurs le savent, les préfets le savent, les maires, les députés, le savent. Gagner une guerre juridique tout seul contre deux mille ans d’histoire et plus d’un million d‘adversaires qui eux sont vraiment armés, ça existe dans les épopées grecques ou les sagas vikings, ça existe dans le western, mais dans la réalité, j’ai des doutes. Courage l’ami !

les dernières mises en ligne