micetto responsive
nos actualités

FixNations lance l'architecture pour chats...

FixNations lance l'architecture pour chats...

Cela me réconcilie un peu avec la confrérie des architectes, qui devrait avoir honte de ce qu’elle pond comme trucs à hurler d’arrogance et de concours de mocheté depuis des dizaines d’années. En fait c’est simple, depuis la vague Art Nouveau, avant 1914, puis Art Déco après la guerre de 14-18, on y a ajoute quand même le génie de Mallet Stevens, quasiment tout ce qui a été construit ensuite est de la merde en barre. Paris est en train de devenir la ville la plus laide du monde, voyez l’horreur absolue qui se construit en ce moment dans le Parc de la Villette... 

Alors, quand l’association FixNations, sise à LA, (on prononce ailaïye, autrement dit Los Angeles) qui défend la cause des chats avec beaucoup d’énergie et beaucoup de moyens, lance un concours d’architectes sur le thème « lâchez vous, dessinez des maisons pour chats », ce n’est guère plus beau, mais au moins c’est marrant et c’est utile puisque toutes ces constructions serviront dans les refuges de l’association. 

FixNations finance la stérilisation et la castration des chats errants, et bien entendu tente de les faire adopter, elle a réussi à décrocher un énorme paquet de sponsors, c’est sûr que quand aux USA on veut faire quelque chose de bien, ça peut vite prendre des proportions gigantesques. Quand on veut faire le mal aussi d’ailleurs, mais c’est fois-ci c’est du bon côté. 

Les architectes sont évidemment tombés dans le panneau car on le sait bien, les chats se font eux-mêmes leur environnement, ensuite si on leur donne de nouveaux objets ils mettront parfois un peu de temps à l’adopter mais s’il y a ce qu’il faut à la maison, ils ne sont guère chercheurs de nouveautés révolutionnaires. 

Bref, comme officiellement le chat est un acrobate, c’est vrai, un clown, c’est vrai, quand il veut plaire ou des battre, son jeu est étonnant, comme un chat c’est compliqué, ça c’est totalement vrai, c’est même tellement incompréhensible que depuis la Haute Egypte on en fait un dieu, ou un diable pour cette honte de l’histoire humaine qu’est l’Inquisition, bref les architectes se sont dit qu’il fallait leur fabriquer des maisons dans tous les sens. 

Un peu comme si sous prétexte qu’on s’est tous éclatés au manège quand on était gosses, on devait passer notre vie sur un cheval de bois... 

Oui, les architectes ont été les astronautes du Moyen Âge, car monter les flèches des cathédrales était alors ce qu’est la conquête de Mars aujourd’hui. Ils ont été les faiseurs d’équilibre absolu que sont les monuments de la Renaissance, la preuve, même la Tour de Pise tient debout ! Ils ont réussi des chefs d’œuvre de simplicité comme Sarlat et Florence. Et  aujourd’hui, ils sont devenus des brutasses du béton, aussi célèbres et recherchés (et avec aussi peu d’intérêt, de culture et de goût en fait...) que les stars d’Hollywood. 

On devrait finalement les mettre tous aux maisons pour chiens, chats, perroquets, parce que comme ces animaux n’ont pas de chaîne de TV ni de liste de happy few pour les fêtes mondaines, il n’y aurait plus de célébrité chez les architectes et ils redeviendraient juste des bâtisseurs avides de beau. D’élancé. D’élégant. Chez les chats, ces qualités sont naturelles, alors ils peuvent même avoir la politesse de faire croire qu’ils aiment ce qu’on leur construit. Ils se marrent tellement plus avec une pelote de laine, un papier de bonbon, un plumeau ou une ombre qui bouge sur un mur. Heureux chats, hommes imbéciles, qui joue avec l’autre finalement ?

les dernières mises en ligne