micetto responsive
nos actualités

Miss Dolittle : Un site canadien qui aime les animaux et Micetto...

Photo de Jenifer Tremblay de Miss-Dolittle

C’est drôle, c’est un site québécois en langue française. Quand Miss Dolittle parle de la gang qu’elle est allée récupérer chez un vieux monsieur parti à l'hôpital, il ne s’agit pas de gangsters mais en l’occurrence d’une bande, des oiseaux dans l’histoire, qui allaient crever de faim.
On ne dit pas qu’on est addict, cela vient de l’anglais, on écrit adique...
Mais on a un nom anglais par référence au célèbre Dr Dolittle, un héros de romans et de cinéma qui entre en symbiose quasi complète avec les animaux.
Mais si la jeune fille créatrice du site s’était appelée « Mademoiselle fait peu », traduction de Miss Dolittle, c’était de fait assez peu vendeur...
Bon, ce site propose simplement que le monde des animaux et celui des hommes fasse la paix. Que par exemple, quand un homme est trouvé abandonné et de surcroît blessé, on l’emmène à l’hosto, on le soigne, on le nourrit. S’il est handicapé, on cherche à l’aider, on invente des membres artificiels, des fauteuils roulants, on est en principe poli et fraternel avec lui. Quand c’est un animal, on le laisse crever, et s’il s’en sort mais handicapé, on le re-laissse crever, personne ne veut d’un animal handicapé.
Miss Dolittle a laissé tomber sa vie active, elle habite à la campagne avec son amoureux, et elle s’occupe à plein temps de... ses cinquante animaux, cela va du cheval sauvé de l’euthanasie aux paons en passant par les furets et les poules, en principe l’un et les autres ne vont pas ensemble mais il semble que dans cette ferme, cela se passe bien.
Dans les rubriques de son site, on peut intervenir si l’on veut défendre une cause, dénoncer un abus etc...
Elle reprend aussi des papiers qu’elle trouve sympas sur d’autres sites et c’est comme ça que Micetto a traversé l’Atlantique nord et est hébergé maintenant au Canada, au Québec semble t’il, à en croire le no de téléphone qui est sur le site. Ce n’est pas un refuge, on n’y adopte pas d’animaux, on y donne en revanche des conseils pour donner ou adopter un animal.  
Bref, c’est un site de rencontres... entre les passionnés de tous les animaux et le monde animal. On y discute, on dénonce, on aide, on propose, on disserte, on raconte ses expériences...
Evidemment tout le monde se dit alors que Jennifer Tremblay, la créatrice du site, doit être milliardaire, je n’en sais rien et pour tout dire je m’en fous, et en plus si c’est vrai c’est tout ce que je luis souhaite, cela dit il ya une boutique sur le site et c’est peut être ainsi qu’elle finance ses cinquante animaux... Parce que ça doit coûter, même si le cheval ne bouffe que de l’herbe l’été et du foin « durin l’hivaeeeeer », qui est parfois assez long dans le coin (Mon pays ce n’est pas un pays c’est l’hivaeeeer chantait Gilles Vigneault). J’imagine aussi que par moins trente-cinq, il faut chauffer pour que personne ne se retrouve congelé entre l’été indien et le retour de l’été tout court.
Cette idée de rapprocher le monde des humains et celui des animaux me semble à la fois géniale et ingénue. Et alors, on a le droit d’être les deux non ? D’ailleurs, un rêve c’est souvent les deux et il y en a plein qui se réalisent, celui-là est en tout cas possible et Miss Dolittle le prouve. On y apprend plein de choses sur des tas d’espèces animales, c’est plutôt bien fait, et l’avantage c’est que cette fois, Micetto ne vous proposera pas une vidéo en anglais, ce qui fait aussi l’intérêt de ce site est sa rareté. Chère Jennifer, vous reprenez sur Micetto tous les papiers que vous voulez, cela nous fait voyager un peu et puis je vais vous dire un secret, je suis un inconditionnel de votre pays. Contrairement à nous, vous avez sauvegardé vos ours et vos loups, vos lynx, vos couguars, votre campagne est délicieusement sauvage, votre vie respire, c’est vrai que chez vous il y a de la place mais il y a aussi de la passion, les deux vont magnifiquement ensemble...  

Bonjour... (Au revoir en québécois...)   

Vidéo où Miss Dolittle nous explique sa philosophie du site Internet dédié aux animaux.

Pas de doute à l’écoute de la vidéo ci-dessous, on est bien au Québec ! J’ai dit ci-dessus être un inconditionnel du pays, l’accent me donne des frissons.
Jenifer Tremblay, alias Miss Dolittle, montre sa ferme et son cheptel, une toute petite partie de ses cinquante animaux en fait, en pleine forme. Il est clair que de ce côté-là, elle sait les élever. Puis elle indique tout ce qui peut se faire sur son site, et comment elle surveille les annonces, ne voulant pas de mercantilisme sur ses pages.  Une vidéo très fraîche, très sympa et une conception d’un site sur les animaux finalement beaucoup plus originale qu’on ne le croit au début. 

Bien fait, à garder ! 

Le site de Miss-Dolittle

les dernières mises en ligne