micetto responsive
nos actualités

Rumeurs... Des chatons pour des pythons ?

Rumeurs... Des chatons pour des pythons ?

Bon, on trouve parfois un peu n’importe quoi sur internet, et puis il y a aussi des sites sérieux où les journalistes font leur métier, Micetto s’honore de faire partie de ceux-là... 

Le décor de l’histoire est classique... Une chatte fait quasiment toujours plusieurs petits dans une portée, les propriétaires se retrouvent avec plusieurs chatons à donner. Micetto réussit souvent à placer ces animaux auprès de ses lecteurs. Tout cela, c’est la réalité. 

Et... arrive la rumeur. 

Quelqu’un appellerait ceux qui publient des annonces pour trouver des adoptants pour leurs chatons, et demanderait dans un premier temps s’ils sont gratuits, et si c’est le cas, proposerait de les prendre tous. 

Je précise que j’ai chez moi trois chats issus de la même portée, cela arrive donc mais en effet, la SPA m’avait dit à l’époque que c‘était rare. 

La personne en question aurait donc dit qu’elle avait un python et qu’elle destinait ses chatons à la nourriture de son (gros !) reptile.

On a vu aussi une vidéo sur deux sites anglais, mais il s’agit des deux journaux les plus vendus dans le monde, le Daily Mail et le Sun, qui sont donc prêts à tout, qui sont parfois la honte de la profession... mais qui gagnent des milliards ! 

Cette vidéo représenterait (et le bidonnage est tellement énorme qu’il en est ridicule) une personne, non reconnaissable, qui donne un chaton à son python. 

Outre qu’aujourd’hui, ce genre de truc est bidonnable à l’infini, qu’il y a toujours des crédules pour relayer un truc bidon et des profiteurs des peurs populaires pour en rajouter un max, l’histoire commençait à puer sérieusement. 

J’ai donc appelé des endroits à Paris où l’on connaît bien les reptiles, où l’on me confirme que cette rumeur court depuis des années. 

Physiquement c’est faisable, un python pourrait avaler un chaton. Mais... 

Mais un python a l’habitude de l’odeur de ses proies, en général des rongeurs, et quand on lui change sa nourriture, il peut bouder des mois... Et des mois après, les chatons sont devenus trop grands pour être avalés... 

Mais un python tue d’abord sa proie en l’étouffant avant de l’avaler. La vidéo montrerait un python avaler un chaton vivant, et qui, paraît-il, pousserait des miaulements de terreur... On verra plus loin que cette soi disant vidéo est totalement bidonnée.  

 Cela dit, nous vivons une époque où pour passer à la TV et surtout sur internet, des assassins vont jusqu’à décapiter leurs otages. 

Et ça marche ! On ne parle que de ça. Et donc d’autres qui ont besoin de pub refont le coup ! Alors, qu’un bidonneur, aviné ou non, mette sur les réseaux un post comme on dit, assurant que son python adore le chaton vivant et hop, l’horreur du net se met en marche. La rumeur, et sa conséquence logique la calomnie, il y a un très beau passage de Beaumarchais là-dessus dans sa pièce « Le barbier de Séville »... Repris dans sa version « Opéra » par Rossini. Et bien c’est beaucoup plus beau que les bétises que l’on lit sur la toile ! 

On vous dira plus loin d’être méfiants, commencez donc par vous méfier de ce que vous lisez... 

Les crédules ont fait qu’au Moyen Âge, le chat était diabolisé et on le jetait vivant au bûcher.

Question : si les abrutis sont évidemment aussi abrutis qu’ils l’étaient  il ya cinq cents ans, leurs prédécesseurs avaient au moins une (fausse) excuse qui était leur ignorance. Aujourd’hui, il y a Micetto. Et sûrement quelques autres sites d’information où l’on ne dit pas n’importe quoi. 

Quoi qu’il en soit, en Angleterre, il a été offert plus de 3000 € de prime pour qui dénoncerait celui qui nourrit son python à coups de chatons vivants. C’est la SPA angliche qui le propose. Par ailleurs, la loi (Animal welfare act) punit ce genre d’acte de six mois de prison et 20 000 livres, soit 23 000 euro d’amende. 

Et pourtant, pas l’ombre d’une piste ! Comme à Paris où les spécialistes du reptile m’ont affirmé qu’ils se connaissent tous et que jamais n’a été trouvé un semblant de piste sur un truc de ce genre. 

Bon, on y reviendra plus tard, cela ne vous empêche pas de faire preuve d’un peu de vigilance quand vous donnez vos chatons. 

Par exemple, comme c’est le donneur qui est responsable du tatouage de l’animal, vous pouvez évoquer le fait que vous avez eu des frais. Vous pouvez  aussi poser des questions à l’adoptant, lui demander comment il vit, aller le voir s’il est dans votre coin... 

Bon, pour finir, j’ai regardé la vidéo diffusée par le Daily Mail.  

J’ai bossé à la TV durant plus de quinze ans, je suis encore aujourd’hui dans la vidéo au coup par coup, j’ai donc un peu l’expérience du décryptage. D’abord, la personne présente plusieurs fois un chat, plus grand qu’un chaton, à son python qui clairement n’en veut pas. C’est le chat qui approche le serpent, toujours pas de réaction du reptile. Pas un gros plan, tout se passe loin, c’est évidemment flou.   Au moment où le chat « serait étouffé », étonnant, la caméra filme...  une chaise ! Et l’on entend des miaulements évidemment ajoutés de façon artificielle. Ce n’est même pas bidonné, c’est grotesque. 

Ensuite, le python, mais encore une fois c’est filmé de loin, avale une bestiole poilue, en commençant par la tête, impossible de dire s’il s’agit du chat filmé auparavant mais de toute les manières, cela me paraît important, l’animal que le python avale est mort. 

Donc le fantasme du chaton bouffé vivant par un python n'est qu'un canulard. 

Ensuite, on sait que les pythons avalent aussi des gerbilles, qui sont de la taille d’un lapin nain, donc question taille, c’est peut être raccord. Mais rien ne prouve que ce soit le serpent qui ait tué sa proie... Ni que ce soit un chat. 

Mais encore une fois, on peut avoir affaire à un dingue. Surtout ne pas faire d’amalgame en imaginant que les amateurs de reptiles soient tous des massacreurs ! Tous les « addicts », y compris ceux du chat, ont des pulsions inexplicables aux non initiés. 

Ne devenez pas enquêteur de mœurs pour autant, car vous ne trouverez vite plus aucun adoptant et ce sera surtout grave pour les chatons... 

Mais bon, quand quelqu’un vous demande si c’est gratuit et s’il peut prendre tous les chatons d’un coup, ça vaut une petite discussion au téléphone...  Et ne vous abonnez pas au Daily Mail ! Si vous voulez pratiquer votre anglais lu, il ya beaucoup mieux et surtout beaucoup mieux écrit... 

 

Si vous aimez cette page et souhaitez recevoir les meilleures de nos dernières actualités directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici.  

 

les dernières mises en ligne