micetto responsive
nos actualités

Retour sur une grande bienfaitrice des chats .....

Retour sur une grande bienfaitrice des chats .....

Je suis retournée rencontrer Josefina, la bienfaitrice des chiens et chats de Majorque, que Micetto vous avait présentée dans un article sur le site. Dans le Nord de l’ile, elle a transformé sa maison en refuge pour les animaux abandonnés et crée l’Association pour laquelle elle se dévoue depuis quarante ans. En arrivant nous avons d’abord appris une mauvaise nouvelle : Marty, son mari lui aussi passionné pour la cause des animaux, est décédé brutalement en Aout 2015, à l’âge de 82 ans, laissant Josefina seule et très désemparée. Elle raconte avec peine les derniers instants de Marty victime d’une crise cardiaque. Elle rappelle qu’elle s’est mariée avec lui à l’âge de 18 ans et on peut comprendre la détresse ressentie après une si longue vie commune et le vide qu’il laisse. D’autant plus qu’il était très actif, entretenait les locaux, se chargeait des expéditions des animaux en Allemagne et de beaucoup de tâches que Josefina ne peut accomplir seule et pour lesquelles elle doit s’adresser à des tiers moyennant finances. Ses filles travaillent et n’ont que peu de temps à lui accorder. Mais Josefina est courageuse ; malgré les malheurs et la fatigue, elle assume.
Les petits pensionnaires sont toujours accueillis : 40 chiens et 60 chats à soigner et nourrir tous les jours sans compter ceux de l’extérieur.
Parmi les animaux, j’ai eu le plaisir de revoir Laïka, la chienne qui avait pris en charge les chatons orphelins que nous vous avions montrés ; elle déambulait autour de la chatterie sans y pénétrer mais en observant les chats. Elle va bien, se sent à l’aise et est même venue vers moi pour des caresses.
Josefina continue son labeur tout en me parlant. Elle nettoie la chatterie, fait une injection d’antibiotique à un chaton qui a les yeux brillants de fièvre mais, dit-elle, avec soulagement, il va mieux.
Josefina déplore l’irresponsabilité des propriétaires d’animaux qui négligent de les faire stériliser tout en les laissant aller dehors quand ils ne les abandonnent pas. Un afflux de chatons lui revient tous les jours. Elle raconte que la veille, un homme lui a amené la portée de six chiots que sa chienne vient de mettre bas. Elle le connait bien puisque c’est la troisième qu’il apporte les chiots de sa chienne. Cette fois-ci, Josefina ne se laisse pas faire. Elle lui a déclaré : “Si je prends les chiots, c’est avec la mère. Autrement, non !” Alors, il a laissé la mère qui nourrit ses chiots. Après le sevrage des petits, Josefina la fera stériliser.
Mais c’est un éternel recommencement. Il faut trapper les chats errants, les stériliser, les placer, promener les chiens. L’Association est en cheville avec une Association allemande qui fait adopter la-bas les chats et chiens de Majorque. Mais sans arrêt, il y a des nouveaux. A 79 ans, Josefina fatigue mais elle aime ses pensionnaires. Son souhait le plus cher serait qu’un refuge soit crée près de Pollença où les animaux soient heureux et où il ne soit pas pratiqué d’euthanasies comme c’est le cas dans la principale fourrière de l’ile qu’elle exècre.

  UN EXEMPLE À SUIVRE CELUI DE JOSEFINA ET DE MARTIN 

 

  Si vous aimez cette page et que vous souhaitez recevoir nos meilleures histoires, nos dernières actualités et vidéos, nos conseils directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici. Plus nous aurons d'inscrits, plus notre voix pourra se faire entendre et mieux nous pourrons défendre nos amis les chats.   

les dernières mises en ligne