micetto responsive
nos actualités

Chat perché, où es-tu ?

Chat perché, où es-tu ?

Un chat a réussi à lui seul à ameuter une petite ville de 6000 habitants en Charente en ce mois de Janvier 2016. A la Couronne, un petit matou a eu la mauvaise idée de monter dans un arbre, toujours plus haut jusqu’à rester coincé à 15 mètres de hauteur.
Paralysé de peur et de froid, le petit acrobate ne pouvait plus descendre depuis trois jours et miaulait désespérément. Mais c’est difficile d’intéresser les secours quand on n’est qu’un chat. Les voisins ont eu beau appeler les pompiers, la mairie, la S.P.A. et même le Préfet, ils n’ont eu aucun retour. Un voisin apitoyé par la scène a contacté le journal Charente Libre qui a envoyé un photographe-reporter
Le journal a publié un article en faisant appel à toute personne susceptible de pouvoir aider le chat, grimpeur ou élagueur. Appel qui fut entendu par de nombreuses personnes : un élève d’une oisellerie, un menuisier et autres... notamment un élagueur qui était à proximité  s’est rendu sur les lieux.
Mais les chats sont espiègles ! Le petit greffier bloqué depuis trois jours avait disparu entre temps. Probablement, après avoir ameuté toute la ville, est-il descendu tout seul.  
C’est ce qu’a déclaré l’élagueur au Journal :”Il n’y avait plus aucune trace de chat, il a surement dû descendre par ses  propres moyens. De toute façon, en vingt ans que je fais ce métier, je n’ai jamais vu un squelette de chat dans un arbre.”
Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Si le chat s’est tiré sans demander son reste, il a pu regagner sa maison et ses maitres très inquiets depuis ces trois jours où il n’était pas rentré, ont appris sa mésaventure et ont écrit au Journal pour raconter son histoire. Le chat s’appelle Moustache et vivait en appartement à Paris. Pour lui laisser le loisir de courir dehors, ses maitres l’ont confié à la grand-mère. Le petit matou a tellement voulu profiter de sa liberté retrouvée qu’il a connu cette mésaventure. Toute  la famille a lancé sur internet un grand remerciement aux internautes qui se sont mobilisés.

Bonne chance, Moustache, et la prochaine fois, soit plus prudent.

Si vous aimez cette page et que vous souhaitez recevoir nos dernières actualités ou nos plus belles histoires de chat directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici. Plus nous aurons d'inscrits, plus notre voix pourra se faire entendre et mieux nous pourrons défendre nos amis les chats  

 

 

les dernières mises en ligne