micetto responsive
nos actualités

Les chats de Fukushima.

Les chats de Fukushima.

Alors que les médias commémorent les victimes du tsunami qui s’est produit le 11 Mars 2011 au Japon, soit il y a juste cinq ans, un aspect moins connu de la catastrophe est celui de tous les animaux domestiques y compris ceux de compagnie des habitants des zones évacuées suite à l’accident nucléaire de Fukushima. En effet, environ 150 000  personnes ont dû fuir en toute hâte les quartiers proches de la centrale.
Croyant revenir rapidement, ils laissèrent pour la plupart derrière eux leurs animaux. Mais plusieurs mois ont passé sans autorisation de retour. Chiens et chats quand ils n’étaient pas enfermés, ont survécu comme ils pouvaient, livrés à eux-mêmes dans ces lieux désertés. Des Associations de Protection animale se sont inquiétées de leur sort et ont été autorisées à se rendre sur place pour les attraper.
En effet, bien que ces chats sont irradiés, ils ne peuvent en aucun cas irradier leurs maitres. Une fois les chats trappés, un grand travail de recherche est effectué. Les bénévoles essaient de retrouver les maitres en lisant les tatouages ou médailles accrochées aux colliers. Les chats non identifiés sont pris en photo et leur portrait est publié sur Internet. C’est toute la tâche effectuée depuis cinq années par l’Association Sora et sa fondatrice, Rie Nikaido.  Egalement, la cellule de secours des animaux de Fukushima  a beaucoup oeuvré puisqu’elle a recueilli plus de mille animaux dans son refuge lesquels ont pour beaucoup retrouvé leurs maitres, les autres ayant été adoptés dans de nouvelles familles.
Mais le travail est immense.
C’est grâce à une Association que Kumassy a été sauvé. Jeune chat errant dans la Préfecture de Fukushima, Kumassy a été recueilli et, après une réadaptation de quelques semaines,il a été confié au “Cat Café” à Chiba pour participer avec seize autres chats de Fukushima à une opération d’adoption.
Kaori Iwasa, Directeur du “Cat Café” explique qu’il y a encore beaucoup animaux à sauver dans la zone.
“Si tous ces volontaires s’arrêtaient maintenant de nombreux animaux de Fukushima mourront. C’est pourquoi je veux fournir un soutien logistique par tous es moyens possibles”.

 Si vous aimez cette page et que vous souhaitez recevoir nos dernières actualités ou nos plus belles histoires de chat directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici. Plus nous aurons d'inscrits, plus notre voix pourra se faire entendre et mieux nous pourrons défendre nos amis les chats     

les dernières mises en ligne