micetto responsive
nos actualités

Huit jours enfermée dans un colis postal, une chatte a survécu

Huit jours enfermée dans un colis postal, une chatte a survécu

Huit jours dans un colis postal, c’est la mésaventure qu’a connue Cupcake, jeune chatte siamoise, vivant dans les Cornouailles.
Rien n’intéresse plus un chat qu’une boite dans laquelle il peut se glisser et observer le monde sans être vu ou piquer un petit somme.
On dit que la curiosité du chat le rend vulnérable. Cupcake aime se blottir dans les boites mais cela peut devenir un cauchemar. Elle l’a appris à ses dépens.
Enfermée dans le carton, la passagère clandestine a parcouru plus de 400 Km de Falmouth dans les Cornouailles jusqu’au Sussex et n’est arrivée à destination que huit jours plus tard.
On devine la surprise du destinataire du colis quand il a aperçu au milieu des DVD qu’il attendait, la squatter féline, amaigrie et déshydratée mais vivante.
Déconcerté, le réceptionnaire ne sachant d’où pouvait venir le chat, a contacté une Association de Protection Animale qui, avec l’aide d’un vétérinaire, a pu lire la puce électronique et contacter la propriétaire, Julie Baggott. Celle-ci, bouleversée, a expliqué à la BBC : “J’ai chargé la boite de DVD que je venais de vendre et l’ai tout de suite refermée. Je ne sais pas comment elle a réussi à s’introduire dans la boite sans que je ne l’ai remarquée. Nous l’avons cherchée partout sans savoir où elle était. Je me sens vraiment très mal de ce qui s’est passé.”
Eprouvée, la chatte voyageuse a été mise sous perfusion pour se réhydrater. Dès qu’elle a été prévenue, Julie Baggott s’est précipitée chez le vétérinaire avalant les kilomètres qui la séparaient de sa petite protégée. Les retrouvailles furent émouvantes ainsi que l’atteste la vidéo. Julie Baggott en pleurait.
“C’est probablement l’une des histoires les plus extraordinaires que j’ai vécue.” a conclu le vétérinaire, soulagé que la chatte ait retrouvé sa maitresse.
D’où la nécessité d’identifier les animaux de compagnie. Sans la puce électronique, Julie Baggott n’aurait pas retrouvé sa “baby” laquelle n’aurait pas réintégré sa maison. 
Désormais, Julie Baggott, nous n’en doutons pas, regardera à trois fois avant de fermer un colis. Quant à Cupcake, “Chat échaudé craint l’eau froide...”  

 

 Si vous aimez cette page et que vous souhaitez recevoir nos dernières actualités ou nos plus belles histoires de chat directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici. Plus nous aurons d'inscrits, plus notre voix pourra se faire entendre et mieux nous pourrons défendre nos amis les chats      

les dernières mises en ligne