micetto responsive
nos actualités

Comment éviter l’euthanasie des chats sans maître qui peuplent les refuges ?

Comment éviter l’euthanasie des chats sans maître qui peuplent les refuges ?

Comment éviter l’euthanasie des chats sans maitre qui peuplent les refuges, pour certains sans espoir d’une seconde chance ? Aux Etats-Unis, ils sont autour de trois millions et demi dans les refuges et la moitié d’entre eux mourront sans avoir trouvé de foyer. Qui n’est pas pris de tristesse devant les regards interrogateurs des pensionnaires des refuges ? Vas-tu m’adopter ? semblent-ils nous dire.
A Spokane dans l’Etat de Washington, une Organisation de Protection Animale, Spokanimal a trouvé une solution intéressante qu’elle applique depuis 2009.
Partant du principe qu’un animal, pour être intégré dans le monde des humains, doit avoir une fonction, l’organisation a crée un programme de coopération avec les agriculteurs de la région qui veulent protéger leur récolte du fléau des rongeurs. Les animaux de la ferme sont élevés pour être mangés, ou pour faire du lait et du fromage pour les vaches et les chèvres, les animaux de Compagnie, chiens et chats apportent un réconfort à des maitres en proie à la solitude mais quid des malheureux chats abandonnés dont personne ne veut car trop vieux ou trop sauvages ?
Spokanimal a trouvé un rôle à ces laissés pour compte : elle les propose aux fermiers. Contre bons soins, les chats ont la tâche de chasser les rongeurs de toutes sortes ( souris, loirs, rats ou mulots) qui peuplent les granges.
Sont placés les chats de plus de trois mois, une fois vaccinés et stérilisés. Ils intègrent les fermes et mènent une vraie vie de chats côtoyant les autres animaux et les humains.
Spokanimal par son “programme de reconversion” a déjà sauvé 1700 chats. Ces “managers des rongeurs” font un travail efficace, n’en déplaise aux souris.
C’est plus écologique et économique que l’utilisation des raticides. Les travailleurs félins n’ont pas d’autres exigences qu’un abri, quelques caresses et des croquettes en complément du gibier chassé par eux-mêmes. Ils ne font pas de réclamations financières ni de grèves. Ils ne protestent pas sut leurs conditions de travail.

Voila nos amis chats réinvestis de leur fonction ancestrale depuis l’antiquité : la chasse aux rongeurs.  

  Si vous aimez cette page et que vous souhaitez recevoir nos dernières actualités ou nos plus belles histoires de chat directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici. Plus nous aurons d'inscrits, plus notre voix pourra se faire entendre et mieux nous pourrons défendre nos amis les chats  

les dernières mises en ligne