micetto responsive
nos actualités

Demain les chats présenté par Bernard Werber.

Demain les chats présenté par Bernard Werber.

Récemment est paru “Demain les chats” dernier livre de Bernard Werber, romancier animalier qui avait écrit “les fourmis”.

“Demain les chats” est un récit haletant de science-fiction dans lequel la parole est donnée aux chats, notamment la chatte Bastet qui observe les humains et même ses congénères avec commisération. Le seul qu’elle admire est un siamois rescapé d’un laboratoire, Pythagore. Son humaine, une chercheuse, lui a greffé une troisième oeil contenant une clé USB dans le cerveau. Ainsi il peut se brancher sur Internet. Il sait tout et instruit Bastet sur le monde des humains. Notamment il lui narre l’histoire de la rencontre des chats avec les humains.

Il lui indique que les Egyptiens considéraient les chats comme des divinités et que Bastet elle-même porte, sans le savoir, le nom d’une déesse égyptienne.

Forte de cette information, Bastet rêve de pouvoir communiquer avec les autres espèces.

 Bernard Werber expose le cadre de son dernier livre : “C’est un monde réaliste. L’univers dans lequel ils vivent, c’est Montmartre de nos jours mais un Montmartre dans lequel on sent que les rapports humains sont de plus en plus difficiles. Les chats commencent à se poser la question : est-ce que l’humanité n’est pas arrivée à une impasse et est-ce que l’humanité n’aura pas besoin des chats pour arriver à progresser? “

 C’est que la vie dans le monde de B. Werber n’est pas facile. Les humains s’entretuent, laissant les rats envahir la ville. Vont-ils devenir l’espèce dominante à la place des humains?

Mais c’est sans compter sur l’espèce féline et ses héros qui décident de combattre des rats.

 B. Werber fait preuve d’une bonne connaissance des chats.

“J’ai eu trois chats et j’ai tout le temps eu l’impression que mes chats m’observaient et se demandaient comment m’aider” a-t-il dit à Franceinfo.

  Si le livre est passionnant, on peut craindre qu’il y ait un peu trop d’anthropomorphisme.Les chats de B. Werber sont sans doute trop humains.

On peut regretter la violences de certaines scènes mais B. Werber a le mérite de poser la question sur les rapports des espèces. Comment les chats voient-ils les hommes ?

 B. Werber est certes un admirateur des chats. Il fait référence à la ronronthérapie décrite par le vétérinaire Koche. Il soutient que que Newton a découvert la loi de la gravitation en observant la chute d’un chat (et non d’une pomme comme nous l’avons appris). D’ailleurs, Newton avait beaucoup de chats et c’est lui qui aurait inventé la chatière. 

 “Pour nous, une seule histoire existait : celle de l’humanité. Mais il y a eu LA rencontre. Et eux, les chats, ont changé à jamais notre destinée.”

Bernard Werber, Demain les chats, est édité chez Albin Michel 

 

Si vous aimez cette page et que vous souhaitez recevoir nos meilleures histoires, nos dernières actualités et vidéos, nos conseils directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici. Plus nous aurons d'inscrits, plus notre voix pourra se faire entendre et mieux nous pourrons défendre nos amis les chats.   

 

Demain les chats - Bernard Werber