micetto responsive
nos actualités

Feliscratch by Feliway : Votre chat ne griffe plus le canapé, le tapis, le montant de l’armoire…

Feliscratch by Feliway : Votre chat ne griffe plus le canapé, le tapis, le montant de l’armoire…

Feliscratch by Feliway : Votre chat ne griffe plus le canapé, le tapis, le montant de l’armoire…  

Feliway, société spécialisée dans la commercialisation de produits à base de phéromones (ce sont les différentes sécrétions animales que les félins adorent laisser un peu partout comme une carte d’identité)  présente sa dernière création, Feliscratch. Il s’agit d’un produit qui guide les chats griffeurs vers d’autres cibles que celles qui vous exaspèrent, avec les grands classiques, l’accoudoir du canapé, le tapis persan, le coin de l’armoire en bois tendre et clair que vous aimez tant et qui est un massacre… 

Le produit a été présenté à la presse par le responsable du labo Ceva, installé à Libourne depuis 1999, qui recherche les vraies sécrétions, avec de vrais chats, absolument pas cobayes mais au contraire vivant dans un confort exceptionnel. On analyse ces phéromones naturelles, en ce qui concerne le griffage elles sont dites « interdigitées », c’est-à-dire « entre les doigts », analyse au demeurant très complexe. Ensuite on les synthétise, pour les produire artificiellement, on les teste avec de vrais chats et quand le produit fonctionne on le met en vente.  

Exposé fort long, un peu genre communication médicale de congrès, mais passionnant. Il faut dire que la réussite de ce labo et ses succursales commerciales est phénoménale, croissance à deux chiffres, 4500 personnes employées dans le monde… On s’est aperçu que comme beaucoup de propriétaires de chats ne vont chez le vétérinaire qu’une seule fois par an, la distribution par ce seul canal ne touchait pas 100% des foyers possédant un animal, on a donc trouvé d’autres modes de distribution. Et cela explique le marché colossal de ces produits, un foyer sur deux en France a un animal, il ya plusieurs chats dans 34 % des foyers. 

Le labo Ceva a aussi fait des recherches sur ces propriétaires, sur leur relation à l’animal. Huit personnes sur dix discutent avec leur chat, six sur dix pensent qu’il est heureux, chiffre qui ravirait nos candidats à la présidentielle mais qui signifie hélas que dans quatre cas sur dix, on considère que les chats sont malheureux… 

On sait aussi qu’un tiers des cas d’abandon, Micetto est très sensible à cette population, a pour origine le comportement indésirable des animaux. On les connaît, 53% sont dus au griffage, 36% au marquage urinaire, 54% relèvent du stress de l’animal, 18% des conflits entre chats de la maison. 

Le stress ? 

Il est souvent du à un déménagement, des travaux dans la maison, un séjour en pension, l’arrivée d’un autre animal. 

Alors pourquoi griffent t’ils ? 

C’est un marquage de territoire. Pas du tout pour user les griffes. On retrouve d’ailleurs ces comportements chez les grands félins, comme les tigres ou les lions. Après étude, on sait que le chat recherche des marquages de signes verticaux, les gens qui ont du papier peint rayé verticalement en savent quelque chose ! 

Bien entendu, au passage, il laisse ses sécrétions, celles qui intéressent les scientifiques. Ce qui a aussi permis de s’apercevoir que c’est souvent un énorme signe de stress. 

Différentes méthodes sont essayées depuis longtemps, mais sans grands succès, les phéromones ont été très peu étudiées. 

L’opération chirurgicale qui consiste à enlever ces griffes et une partie du doigt qui va avec est interdite en Europe, hélas autorisée aux USA et au Canada.

Certains labos proposent des étuis en polymère enfilés autour des griffes, un truc qui use surtout les nerfs du propriétaire, et qui ne marche pas, les étuis restent peu en place… 

Certaines personnes testent les répulsifs, qui sont censés éloigner les chats, ils s’en foutent royalement les chats. 

Et puis il y a la phéromone interdigitale, celle qui est proposée par Feliscratch. 

Ce produit contient de la  cataire, un produit attirant, encore appelé herbe à chats.   

Plus la phéromone analogique de la sécrétion interdigitale. Ce produit est sans effet sur les autres animaux, il n’a pas d’effet secondaire et n’est pas toxique. 

Tout cela est contenu dans des pipettes de produit liquide de couleur bleue,  qui traceront ce qui ressemble à des griffures verticales sur le griffoir, on se rappelle ici de l’effet « papier peint ». 

On utilise une pipette par jour la première semaine, une autre au début des semaines 3 et quatre, et cela suffit dans 90% des cas. 

Il est disponible chez les vétérinaires, dans les animaleries, les jardineries, les pharmacies, au prix de 22,99 €, à comparer avec le prix d’un canapé par exemple… 

Reste un problème, le griffoir. 

D’une part, il est indispensable qu’il soit stable, donc assez massif. Il est très conseillé qu’il ne soit pas totalement vertical mais oblique. enfin il faut le mettre près des zones attaques habituellement, si on le cache derrière une porte, le chat gardera ses vielles habitudes. Il est vrai qu’un arbre à chat est esthétiquement une horreur absolue avec en plus des couleurs criardes, on a ne le met donc pas au milieu du salon.

Le griffoir le plus connu, celui qui est carton strié, fonctionne bien, mais il faut le fixer sur un socle très stable, et en oblique. 

Or, nous a dit le boss du labo Ceva, ce genre de support n’existe pas, sauf les griffoirs verticaux à corde, qui ne sont pas l’idéal justement parce que verticaux. Cela dit c’est ce qui existe de plus efficace en stabilité pour le moment. 

Il va donc falloir bricoler un peu. Le carton strié fixé solidement sur un socle oblique marche très bien mais il faut que ce soit stable, le fixer avec du gros scotch n’est pas satisfaisant, et si le griffoir ne tient pas, l’animal s’en lasse. 

Bricoleurs à vos idées ! 

L’intervenant a d’ailleurs fini par une trouvaille, de l’ordre de ce qui fausse absolument toutes les recherches  les plus pointues… On s’est en effet aperçu que le griffoir idéal est un morceau de tronc d’olivier d’un mètre de long (il faut que le chat puisse s‘étirer en longueur pour griffer à son aise), de 10/12 cm de diamètre, posé en oblique et donc stable…  On nous a bien précisé que ce doit être un morceau de tronc, pas de branche.   

Ce qui ravira nos amis du sud, et encore, pas forcément facile à dénicher. 

Précision… Si l’on tombe sur un cas très rétif, en plus de Feliscratch sur le griffoir, on utilisera un autre produit, Feliway Classic qui reproduit les phéromones faciales déposées par le chat qui se frotte le museau sur les objets ou sur vous d’ailleurs. Sa carte d’identité une fois de plus. Le Feliway Classic est déposé sur les objets à protéger, il apaise le chat, plus de stress, plus de griffages. 

 

 Si vous aimez cette page et que vous souhaitez recevoir nos meilleurs conseils, nos dernières actualités et vidéos, nos plus belles histoires de chat directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici. Plus nous aurons d'inscrits, plus notre voix pourra se faire entendre et mieux nous pourrons défendre nos amis les chats.

Présentation en vidéo de Feliwayscratch.

les chroniques