micetto responsive
nos actualités

La SPA est à la recherche de son (sa) prochain (e) président (e)

La SPA est à la recherche de son (sa) prochain (e) président (e)

La SPA a lancé le 5 mars 2013 un appel à candidatures auprès de ses adhérents pour trouver son nouveau président (e) et constituer par la même occasion son prochain conseil d’administration, et ainsi mettre fin à son administration provisoire.
Luc Cazenave, directeur général de l’association par intérim, a en effet annoncé que les nouveaux statuts de l’association avaient été validés par le Conseil d’Etat, et qu'un nouveau conseil d'administration allait être mis en place. Ce conseil d’administration devra être composé de neuf membres élus pour trois ans au scrutin de liste. Si donc vous êtes adhérent de la SPA, que vous avez des idées pour que tout aille mieux, autres que des "y'a qu'a", vous savez ce qu'il vous reste à faire. Nous pensons que ces postes doivent être occupés non pas par des personnes à la recherche d'un poste honorifique ou d'un "fromage" mais par des gens qui devront réellement s'investir dans la défense de la cause animal.
Rappelons que le Conseil d’État, avait épinglé il y a 3 ans la SPA et l'avait même placée sous tutelle. On se souvient encore du jugement sévère que Philippe Seguin alors premier président de la Cour des comptes, avait eu en 2009 à l'égard de sa gestion et de la déception de ses adhérents et des autres généreux donateurs. Ainsi Philippe Seguin allait jusqu'à parler « d'une SPA compromettant sa mission de protection animale et trahissant la confiance de ses donateurs ». Il faut bien avouer que pendant huit années, la Cour n’avait eu de cesse, avant que n’éclatent, au grand jour, les scandales, d’inviter expressément le directoire de la SPA à redresser la situation. Rien n’ayant été fait en septembre 2009, un troisième rapport met en lumière de graves dérives, des gaspillages coûteux, des animaux négligés, de l’argent détourné et même, des disparitions de legs.
Aujourd'hui la SPA, parait avoir pris le chemin du redressement. Le conseil d’État a donc validé les nouveaux statuts de la SPA, ce qui va permettre l’élection de ce conseil d'administration en juin 2013. Les candidatures seront closes le 10 avril 2013. Une annonce qui a le goût du renouveau pour ce directeur général que l’administratrice provisoire avait elle-même recruté en 2011. Luc Cazenave et les cinq cadres qui l'assistent à la tête de la SPA, ont vu une situation provisoire qui n’a que trop duré : « Il était temps de repartir sur des bases saines. Aujourd’hui encore je gère les conséquences des erreurs du passé ».  
Un comité d’éthique a également été créé qui devra plancher sur le délicat sujet de l’euthanasie. Un autre veillera sur la conformité des appels d’offres et autres mises en concurrence sur les marchés.
Si donc vous êtes membres de la SPA et que vous souhaitiez devenir administrateurs, vous êtes invités à vous regrouper en listes de neuf membres (issus de quatre régions administratives au moins), ces listes devant être déposées avant le 10 avril 2013.
Les modalités de dépôt des listes ont été adressées par courrier à ses 25.000 membres, elles sont consultables sur l’Espace Adhérents du site internet de la SPA.
L’Assemblée générale élective qui départagera les listes en présence se tiendra à Paris le 22 juin 2013. Afin de favoriser la démocratie au sein de l’association, les adhérents qui ne pourront pas se déplacer auront la possibilité de voter par correspondance.

Le site de la SPA pour en savoir plus sur cette offre d'emploi

les dernières mises en ligne