micetto responsive
nos actualités

N'abandonnez pas votre chat lâchement parce que vous attendez un heureux événement

N'abandonnez pas votre chat lâchement parce que vous attendez un heureux événement

La presse chaque jour nous relate des abandons de chats par des familles où un enfant est attendu. Les chats sont accusés fort injustement de transmettre la toxoplasmose aux femmes enceintes. Un grand nombre de chats se retrouvent ainsi à la SPA parce que leur maîtresse attend un bébé !!! Aujourd'hui les chats sont de moins en moins contaminés surtout s'ils sont nourris avec des croquettes ou des aliments industriels et s'ils ne sortent pas de chez eux. De plus rappelons que le sérodiagnostic de toxoplasmose fait partie des examens obligatoires avant le mariage et au début de la grossesse et si une femme enceinte est immunisée avant sa grossesse, le sérodiagnostic est positif et il n'y a aucun danger
Enfin contrairement à une idée reçue, la contamination ne se fait pas par contact avec le chat. Chez l'humain, la contamination se fait par ingestion. La propagation du parasite par le chat est assurée par défécation, les ookystes ne devenant contaminants qu'après une période deux à cinq jours dans un milieu favorable (humide et oxygéné : terre, litière). Le risque de transmission de la toxoplasmose lié à la présence d'un chat est donc très limité et dépend essentiellement de l'hygiène lors du nettoyage de sa litière. Les contacts, les morsures ou les griffures ne permettent donc pas la contamination.
On peut donc continuer à caresser son chat sans crainte car il n'y pas toxoplasmes dans la fourrure du chat.  
Rappelons que les humains se contaminent surtout par la viande crue et l'eau, le lait non pasteurisé et les œufs crus.
La vaccination n'existant pas, la prévention est le meilleur traitement alors plutôt que de vous débarrassez lâchement de votre chat respectez ces quelques règles simples et tout ira bien :

1/ Ne consommer que de la viande bien cuite (cuisson à plus de 67 °C au cœur de la viande). Les moutons, les porcs et les bovins sont les plus souvent infectés.
2/ Effectuez un lavage sérieux des salades et des crudités.
3/ Nettoyez soigneusement les surfaces de travail ayant servi à préparer les légumes et évitez de manger des crudités dont vous n'êtes pas certain que la préparation a été faite dans les règles de l'art.
4/ Laver avec de l'eau vinaigrée les légumes et peler les fruits avant de les consommer.
5/ Cuire pendant au moins une minute à 60 °C tous les végétaux.
6/ Portez des gants en cas de jardinage ou lors du nettoyage de la litière et ne pas oublier de se laver les mains.

A noter que la congélation, la désinfection par ultra-violets ou infrarouges, la cuisson par micro-ondes auraient une efficacité incertaine sur la destruction des toxoplasmes :

En ce qui concerne la nourriture du chat ne leur donner à manger que des aliments industriels et jamais de viande crue. Nettoyer la litière chaque jour les oocystes du toxoplasme n'étant infectants qu'au bout de 24 à 48 heures. Si il en existe dans les excréments, ils seront ainsi jetés avant d'être dangereux.

Autre mythe à combattre celui du chat tueur de bébé. Mythe qui prétend qu’un bébé peut mourir étouffé par un chat, si ce dernier va se  coucher sur lui. C’est l’un des mythes le plus persistants qui existe et qui continue même ce qui est plus grave à être véhiculé par certains professionnels de la santé.
Toutes les recherches effectuées sur ce sujet tant à travers les rapports pédiatriques et que les autopsies pour essayer de trouver des preuves que des bébés étaient morts étouffés par un chat ont été vaines. Un seul cas en Amérique du Nord… en 1948. semblait relater un tel événement mais à cette époque, il convient de le rappeler, le syndrome de la mort subite n’était pas connu et l'on peut se poser la question de savoir si le chat n'a pas été cette fois ci encore accusé injustement. Ce mythe a la vie dure parce que les chats adorent les berceaux d’enfant. C’est chaud et confortable. A noter à ce propos qu'une étude du numéro 28 Journal of the American Medical Association du Henry Ford Hospital a démontré qu’un bébé exposé à un chat durant la première année de sa vie a 50% moins de chance de développer une allergie, toutes allergies confondues (pas seulement envers les animaux). De plus, ce bébé aura 75% moins de chance de développer des allergies envers les animaux et 98% moins de chance de développer une allergie envers le chat avec qui il a partagé son lit.

En conclusion il ne faut pas hésiter à interroger son medecin et son vétérinaire pour qu'ils vous rassurent.

Si vous aimez cette page et que vous souhaitez recevoir nos meilleurs conseils directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici.  

80515

220116

Un résumé du rapport du numéro 28 Journal of the American Medical Association du Henry Ford Hospital Pour en savoir plus cliquez ici.