micetto responsive
nos actualités

Encore un chat maltraité à Pont-l'Évêque

Encore un chat maltraité à Pont-l'Évêque

Ouest France relate ce 22 mars 2013 le comportement inadmissible d'un mystérieux habitant du quartier du Long-Clos à Pont-l'Évêque (Calvados - 14130) qui s'en prend depuis un certain temps régulièrement aux chats du quartier.
En effet, régulièrement les chats sont victimes de coups et d'agression dans ce quartier du Long-Clos à Pont l'Évêque. Cette mésaventure, vient d'arriver, une nouvelle fois, à une pauvre chatte qui a eu le malheur de tomber entre les mains de ce bourreau d'animaux. Une personne qui est de plus d'une lâcheté absolue puisque elle s'attaque en cachette à des chats inoffensifs dont la seule faute est peut être d'être passé sur le territoire de ce malade. La maitresse de cette dernière pauvre victime raconte « Notre chatte est sortie vers 14 h, quand elle a gratté pour rentrer, elle était couverte de sang. Je ne sais pas comment elle a eu la force de se traîner pour rentrer à la maison. Nous avons appelé les urgences vétérinaires, mais elles étaient à 50 km et notre chatte était intransportable, on ne pouvait pas la toucher et elle se vidait de son sang. Elle est morte dans la soirée » explique sa maitresse, (1) encore sous le choc, les larmes aux yeux.
Dans ce quartier de Pont-l'Évêque, il existe beaucoup d'amis des chats. Ces chats sont pacifiques et se laissent approcher et caresser aisément.
« C'est à ma seconde chatte stérilisée que ce lâche s'en est pris, confie la propriétaire de la victime. Ma première chatte m'était déjà revenue un soir rouée de coups et en sang. Heureusement, nous avons eu beaucoup de chance cette fois-ci et mon vétérinaire du Long-Clos lui avait sauvé la vie. Ce qui me met en rogne poursuit elle, c'est de voir mes enfants tristes de perdre leur amie à laquelle ils étaient très attachés. Le coupable de ces méfaits ne doit pas habiter bien loin car mes chattes ne ne s'éloignent jamais beaucoup de notre maison. Pourquoi un tel acharnement gratuit ? »
Tous les habitants du quartier se posent la même question. « C'est inadmissible de voir un tel individu s'attaquer à des bêtes innocentes et les rouer de coups » déclare une autre habitante du quartier dont le chat a aussi été agressé et est rentré chez elle avec une patte mal en point. « Je l'ai soignée mais depuis, elle est devenue agressive, méfiante, elle garde des séquelles et marche sur trois pattes », ajoute sa propriétaire. Il y a peu également un chat de ce même quartier maudit pour nos pauvres félins a eu un oeil crevé par un plomb.

« Maintenant, nous avons peur pour nos chats et pour toutes les personnes qui en possèdent un dans le quartier et l'angoisse règne. Les propriétaires de ces victimes souhaitent faire réagir les gens du quartier sur la violence et l'agressivité infligées aux chats. Si ces choses continuent, nous nous verrons dans l'obligation de porter plainte. »

les dernières mises en ligne