micetto responsive
nos actualités

Une initiative à imiter pour lutter contre les tueurs de chats

Une initiative à imiter pour lutter contre les tueurs de chats

Le combat de Madame Willians pour combattre les tueurs de chat

Trop de chats tant dans les villes que dans nos campagnes sont tués pour des prétextes divers et infondés. Il nous donc faut lutter contre ces comportements inadmissibles qui aboutissent souvent à plonger dans la tristesse et le chagrin les membres des familles dont les chats sont les victimes. La solution dénoncer ces bourreaux d'animaux à la police et encourager ce qui savent à le faire et ensuite porter plainte.

Une piste pourrait être adoptée, celle de Madame Jean Williams de Whangarei en Nouvelle Zelande que nous relate "The Northern Advocate". Jean a décidé d'accorder une prime à ceux qui dénonceraient les tueurs de chat qui sévissent autour de chez elle et se propose d'offrir une récompense de 100 $ à qui permettra d'attraper les coupables des meurtres des chats locaux. Elle soupçonne que les responsables seraient des adolescents du voisinage. C'est au moins six familles dont les chats ont été soit blessés soit tués ces derniers temps. " Mme  Williams est propriétaire d'un vieux chat male de 18 mois Sharky un mâle adopté à la SPCA, et de trois chiens et elle ne voudrait pas que Sharky subisse le même sort . Elle sollicite donc tous les amoureux des chats pour soutenir les familles dont les animaux ont été tués ou mutilés d'une manière souvent particulièrement cruelle en les invitant à augmenter le montant de la récompense qu'elle offre pour aider à trouver les coupables. "Votre ami à quatre pattes sera peut être la prochaine victime. Montrons que ce n'est pas acceptable et mobilisons nous. "Il est d'autre part encourageant de voir que la SPCA commence à obtenir devant la justice des sanctions contre les bourreaux d'animaux, mais ce n'est que le début. "Les animaux ont des droits, les humains n'ont pas le droit d'en abuser». Mme Williams exhortent ceux qui souhaitent se joindre à sa campagne de la contacter, l'union faisant la force "Je ne pense, concède Jean que 100 $ sera suffisant, mais j'espère que d'autres amoureux des chats m'aideront quand même à mettre fin à ces comportements en y contribuant.

"Cats to Stay"

Si vous aussi, vous êtes victime d'un tueur de chat dans votre voisinage rassemblez vous et utilisez la méthode de Madame Jean Williams pour le démasquer.Précisons que Mme Williams a également publié un appel sur Facebook intitulé "Cats to Stay" pour remettre en question la théorie de Gareth Morgan selon laquelle les chats sont des animaux nuisibles et qui appelle les gens à ne pas en adopter et à ne pas remplacer leur chat quand il mourra. En quelque sorte, il suggère d'éradiquer les chats de Nouvelle Zelande sous le prétexte que les chats n'ont rien à faire en Nouvelle-Zélande où ils causeraient des ravages d'immense dixit Gareth Morgan– “Votre chat affirme t'il est responsable de la mort de 65 animaux par an”.  

L'appel sur Facebook intitulé

les dernières mises en ligne