micetto responsive
nos actualités

Nourrir un chat peut coûter 450 € au contrevenant

Nourrir un chat peut coûter 450 € au contrevenant

Voici ce que nous pouvions lire dans un Magazine municipal d'une ville de Haute-Savoie il y a peu.
"Nourrir un chat peut transformer votre vie de quartier. Afin de protéger les citoyens de ces désagréments, un arrêté municipal a été pris en 2004 qui stipule: "Il est interdit de jeter ou de déposer des graines ou nourriture en tous lieux publics pour y attirer les animaux errants, notamment les chats et les pigeons ". Texte qui insiste sur le fait que cette interdiction n'est pas applicable qu'au domaine public et concerne également "les voies privées, cours ou autres parties d'un immeuble lorsque cette pratique risque de constituer une gène pour le voisinage, des conditions d'insalubrité ou d'attirer les rongeurs".  Depuis, toute personne nourrissant les chats errants et ce même dans des lieux privés, s’expose à une amende pouvant atteindre 450 €". Pour tenter de se justifier et de se dédouaner l' adjointe au Maire chargée de l’environnement de cette ville tenait  à préciser " L’objectif n’est pas de punir ce qui pourrait s’apparenter à un acte généreux mais de protéger l’hygiène et la sécurité des quartiers. Un regroupement de chats cause des désagréments. "
On peut cependant se demander si il n'y aurait pas de meilleures solutions pour répondre à cette préoccupation de la mairie que de verbaliser les âmes sensibles qui ne peuvent s'empêcher de souffrir en découvrant les chats faméliques de sa ville mourir de faim".
En revanche, s'il est interdit de les nourrir, rien n'est organisé dans la ville en question pour attraper ces chats errants et les confier par exemple à SPA, au pretexte que la police municipale capture les chiens, mais pas les chats.
Pourquoi cet acharnement de la part de cette Municipalité  à l'égard de ses chats errants? Si, il est exact qu'il y a de nombreux chats abandonnés dans la ville la faute en revient à qui ? A ceux qui les nourrissent ou à ceux qui les ont lâchement abandonnés sans avoir même pris la précaution de les faire stériliser ou de les castrer au moment de leur adoption. Pour beaucoup, ce sont des chats offerts aux enfants lors des fêtes de noël et qui sont rejetés quelques mois plus tard quand ils ont cessé de plaire.
Il est regrettable d'après ce que nous avons pu apprendre que  cette adjointe au maire n'ait pris la peine de contacter les responsables de la SPA locale pour essayer de trouver avec eux une réponse plus charitable à cette triste affaire. Elle aurait dû savoir que cette dernière bien que surchargée, n'a jamais refusé de s'occuper des chats errants. Précisons enfin qu'elle organise depuis déjà plusieurs années des campagnes de stérilisation avec l'aide de l'Ecole des Chats de et leurs bénévoles.

Que dire de plus que ce qu'a déclaré un responsable de cette SPA  "qu'il est triste et fort regrettable de voir qu'une fois de plus l'être humain fait payer à l'animal sa propre négligence et son manque de cœur. "

  Si vous aimez cette page et que vous souhaitez recevoir nos meilleurs conseils, nos dernières actualités, nos plus belles histoires de chat directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici. Plus nous aurons d'inscrits, plus notre voix pourra se faire entendre et mieux nous pourrons défendre nos amis les chats

 

6413

les dernières mises en ligne