micetto responsive
nos conseils

Attention la perméthrine contenue dans des produits de la maison peut être mortelle pour le chat.

01/06/2017
Attention la perméthrine contenue dans des produits de la maison peut être mortelle pour le chat.

La perméthrine est aujourd’hui responsable de la deuxième cause d’intoxication chez le chat. La perméthrine se trouve dans de nombreux produits tant de la maison que du jardin. C'est un produit utilisé, entre autres, pour se débarrasser des fourmis, des guêpes, des mouches, des moustiques ; des puces, des poux, des cafards. Produits que l’on  peut appliquer sur des tissus, des plantes ou dans la maison, par exemple, sur les parquets.  A noter également, que le produit miracle présenté dans les émissions de télé achat sous la dénomination de « Barrage aux insectes » contient 8 grammes par litre de perméthrine.
Indiquons qu’on trouve aussi la perméthrine dans les produits vétérinaires destinés aux chiens pour les débarrasser de leurs puces et de leurs tiques et ce sous forme de pipette de spray ou bien encore de shampoing.
C’est pour cela qu’il ne faut absolument pas avoir recours pour les chats à des produits destinés à tuer les puces et les tiques des chiens qui contiennent bien souvent de la perméthrine.  
La perméthrine est toxique pour le chat parce que ce dernier est dépourvu d’un enzyme essentiel pour sa métabolisation au niveau du foie, c’est la glucuronyl-transférase.
Aujourd’hui, une mention figure bien sur tous les antiparasites à base de perméthrine pour rappeler qu’il ne faut pas utiliser ce produit chez le chat. Cette indication a été rendue obligatoire suite à une décision de la commission de pharmacovigilance de mars 2003. Malheureusement ces pictogrammes ne sont pas toujours très explicites.
Et cela n’empêche pas que chaque année, il y de trop nombreuses intoxications fatales pour avoir voulu utiliser sur des chats ces produits destinés aux chiens.
En 2012, l’Anses a enregistré 258 déclarations d’effets indésirables chez des chats auxquels avaient été administrés des traitements à base de perméthrine. 121 des cas ont été jugés graves et 16 ont entraîné la mort du chat. Bien évidemment, ces chiffres sont très sous évalués et ne prennent en considération que les accidents déclaré à l’Anses. Ils ne tiennent nullement compte de tous les cas d’intoxications qui s’élèveraient à plus de 500 par an au total.  
Comme le souligne 60 millions de consommateurs « les signes décrits par une intoxication à la  perméthrine sont non seulement des trémulations musculaires (1) ou des convulsions, mais aussi des troubles digestifs tels que des vomissements, diarrhées et anorexie, et quelquefois des troubles cardiovasculaires »… Autant de symptômes qui n’évoquent pas forcément l’empoisonnement aux pesticides. Bien des cas d’intoxication doivent donc passer inaperçus.
Ils convient donc aux maitres de chats d’être particulièrement attentifs à ce risque qui peut être mortel.

 

(1) Les trémulations sont des tremblements involontaires d’une partie ou de la totalité du corps, qui peuvent même survenir au repos. Ils se traduisent par des contractions très rapides des muscles

 

  Si vous aimez cette page et que vous souhaitez recevoir nos meilleurs conseils, nos dernières actualités, nos vidéos les plus etonnantes, nos plus belles histoires de chat directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici. Plus nous aurons d'inscrits, plus notre voix pourra se faire entendre et mieux nous pourrons défendre nos amis les chats.

 

29/12/2015

les dernières mises en ligne