micetto responsive
nos conseils

Éduquer votre chat : Assis !

27/05/2014
Éduquer votre chat : Assis !

Le chien assis est plus classique, d’abord parce que depuis des siècles, c’est un caprice d’architecte, une lucarne en fait, en saillie sur un toit, avec de jolis noms comme la lucarne jacobine dite « chevalet », la lucarne « capucine », la lucarne en « chapeau de gendarme » ou en « œil-de-bœuf ».

C’est aussi plus classique parce que l’on peut apprendre à un chiot à s’asseoir très jeune, au contraire du chat, pour lequel il faudra attendre au moins un an et demi. 

Le chat est indépendant, c’est pour cela qu’on l’aime, mais on a le droit d’essayer de lui apprendre des trucs qui ne lui servent à rien, s’asseoir, rouler sur lui-même, miauler, sauter sur une ombre sur un mur etc… C’est du domaine de la complicité avec votre chat, il le fera avec vous, pas avec d’autres. 

Un chat mange et boit en position accroupie, mais on peut lui demander de s’asseoir au moment de recevoir une friandise ou pour toute autre raison, ce n’est pas être esclavagiste que vouloir lui inculquer quelques gestes types basiques, un chat n’est jamais un clown sauf quand il décide de faire le clown, j’en ai un qui est spécialiste du truc, je ne lui ai pas appris, il a parfaitement compris, quand je me marre, qu’il a atteint son but… 

Mais ici, on est dans le cas où l’on a envie d’apprendre au chat à s’asseoir. 

La vidéo ci-jointe montre l’apprentissage en dix minutes, avec une chatte de vingt mois, et un morceau de viande ou de poisson au bout d’une fourchette. 

Je pense personnellement que le chat continuant par moments à tendre la patte vers la viande est un truc qu’il faut essayer d’empêcher, car un jour, parce qu’il ne se sera pas assis, vous retirerez vivement le morceau de viande et il vous manquera un morceau de doigt, et en plus, il fera ça par jeu ! De fait, tout apprentissage chez le chat, et c’est kif kif pour un lion, un tigre etc…, c’est ce que m’a appris un des dompteurs les plus connus de France, tout apprentissage se fait donc par le jeu, pas par la terreur ou la menace. D’ailleurs, autant un chien s’assoit sur ordre simple, autant chez un chat qui a appris le truc, il y aura toujours plus ou moins un geste à faire à l’appui de la demande. J’explique toujours à mes amis que s’ils veulent être obéis au doigt et à l’œil, ce n’est pas un chat qu’il faut acheter c’est un légionnaire. (Aux légionnaires qui lisent ceci, je dis aussi que je ne ferais pas le milliardième de ce qu’ils osent faire, et donc ma remarque reste de l’ordre du gag…) Et encore, l’ordre que comprend le mieux un légionnaire est « debout ! », pas « assis ! », surtout quand il s’agit de monter à l’assaut.

En vidéo : Comment apprendre à son chat le : Assis !

Bon, démonstration… cette vidéo montre qu’il faut de la patience, juste parce que le chat ne comprend pas au départ l’intérêt du truc. La notion d’ordre, il ne connaît pas. Il connaît l’interdit, la hiérarchie, mais pas l’obéissance à la voix humaine. A vous… de jouer !