micetto responsive
nos conseils

Les jouets du chat…

05/10/2013
Les jouets du chat…

Quel est le rapport entre le chat et le Sumo ? Chats et sumotori  n’ont que trois activités permanentes et rien d’autre : pioncer, bouffer, jouer. 

Mais là où l’objectif de l’humain est d’amener sur le Dojo de Sumo un athlète d’au moins deux cent, voire trois cent kilos, celui du chat consiste au contraire à perdre un peu de poids en jouant, car dormir et manger, ça vous fait un obèse en moins de deux !

Alors le jeu a quatre bonnes raisons d'être. Ils s'éclatent, ils nous éclatent, ils évitent l'obésité et en plus leur intelligence se développe!  

Mais comment les faire jouer ?  

Il ya bien sûr le coup du bouchon au bout d’une ficelle qui marche somptueusement avec les jeunes chats, mais après ? 

J’ai lu un papier très docte écrit par un mec très en pointe sur les jouets, qui évoque d’abord ceux dits « d’activité. » Et il cite comme son favori le Play-n-Squeak, une balle que le chat doit faire rouler pour que les friandises qui sont dedans s’échappent par le trou idoine, permettant ainsi au chat gagnant … de bouffer entre les repas !   Cela me paraît très typique de cette génération d’amerloques qui sont eux-mêmes obèses à un pourcentage effarant et entraînent les animaux dans leur folie destructrice. Mais si on amuse les chats en leur filant de la bouffe, on passé à côté de l’aspect préparation sportive du truc. 

Pour qu’un chat joue, il fait qu’il y soit habitué, c’est comme le reste. Autrement dit, à vous de lui en donner le goût. C’est le cas chez moi, où nos chats ont deux types de jouets, ceux que l’on agite et ceux sur lesquels ils s’amusent tous seuls. Pas besoin de balle pleine de saloperies… 

Parmi les trucs qui les rendent totalement dingues, il y a d’abord une  petite lumière rouge que l’on promène sur le mur. Le rayon rouge disparaît ou s’échappe dès qu’ils sautent dessus. Là, je peux vous garantir que toutes tendances confondues, mes trois chats ont des caractères totalement différents, ils s’éclatent comme des bêtes ! Et c’est très physique. 

Il ya une option moins chère et moins périlleuse,  mais elle ne fonctionne qu’avec un des trois chats, les ombres chinoises sur le mur, que l’on fait avec les mains. Cela fait des années que je le vois sauter comme un fou, il adore ça et là on s’éclate avec lui.  

Mon fils a  pour sa part un simple plumeau, au bout d’un manche flexible, qu’il agite un tout petit peu et la ménagerie se met en fiesta immédiate ! Bon, comme ils deviennent très adroits, ils arrivent à choper les plumes et l’instrument se retrouve vite chauve comme un condor. 

Voilà pour quelques types de sports d’entraînement. 

Mais quand ils sont seuls ? Le truc absolu c’est la balle de ping pong laissée dans l’appart’. Le jeu s’arrêtera de lui-même quand ils auront mis la balle dans un coin où elle est irrattrapable, ou quand le voisin du dessous sera venu vous dire un jour qu’il devient fou des bruits de balle et de cavalcades sur le parquet. On peut avoir l’air étonné une fois… 

Autre truc, la fanfreluche et les souris. 

Même chose, ça s’arrête quand ils l’ont mis par exemple sous la baignoire, il doit y en avoir une vingtaine sous la mienne. Mais le truc génial est qu’ils jouent avec tous seuls, parce que quand nous sommes là, nous les entraînons.

Bon après, on a le droit d’avoir des idées : le haricot sec, le bouchon de la bouteille de Volvic, les pailles du McDo… 

Bon ces jouets là sont dits « en solitaire »… Dont acte. 

Et puis il ya les jeux que l’on fabrique. Génial mais on ne peut pas tout faire, il ya des trucs à éviter absolument. Les chats adorent les bruits de froissement mais…  Chez moi, quand ils s’attaquent à un sac en plastique, ils se font engueuler mais rien à faire, la seule contre-mesure est la vigilance. Parce que j’imagine qu’ils puissent s’étouffer avec. Ce qu’ils aiment par dessus- tout, c’est déchiqueter les anses de ces sacs. Attention aussi à des choses comme le papier cellophane, s’ils en avalent un bout, cela va se transformer en lame de rasoir en passant dans les intestins. 

Bon à part les sacs plastiques, il ya d’autres trucs à éviter, la boule de papier d’alu par exemple, tout ce qui une ficelle ne doit pas être laissé en évidence, on y joue avec lui mais on ne le laisse pas le faire seul. Kif kif pour les élastiques…

Chez moi, le truc à froisser c’est le papier de bonbon mou. C’est le papier qui est mou, pas le bonbon… Nansen, un de mes chats, arrive à cent à l’heure quand il entend le froissement du papier. Il monte sur le bureau et se frotte à moi jusqu’à ce que je mette le papier en boule que je lance d’un coup de pouce. Il part façon missile et, c’est génial chez un chat, il la rapporte et insiste pour que l’on recommence. Mais avant de le rapporter il joue avec et cela finit souvent sous une armoire ou sous la fameuse baignoire…  

Alors, pour que vos chats gardent le goût du jeu, actif, solitaire ou tout ce que l’on veut, la règle number one reste qu’il faut sans cesse relancer le processus. Au moins une fois par jour, on joue avec ses chats. Vous leur devez bien ça, ils vous ont attendu toute la journée ! 

les dernières mises en ligne