micetto responsive
nos conseils

Les ronrons de la mère sont indispensables au bien être du chaton par Marie-Hélène Bonnet (1) .

08/05/2016
Les ronrons de la mère sont indispensables au bien être du chaton  par Marie-Hélène Bonnet (1) .

Les ronrons de la mère sont indispensables au bien être du chaton et ce de l’instant de sa naissance, au moment de sa séparation.
C’est le mode de communication de la chatte avec ses petits au départ, avant même qu’ils puissent interpréter les phéromones qui sont à la base de leur communication olfactive ou les attitudes ou miaulements, n’oublions pas que les chatons naissent sourds et aveugles !
Les vibrations du ronronnement vont calmer le chaton et le réconforter. Bien entendu la chaleur est aussi un élément important, mais ne suffit pas. On peut affirmer qu’on chaton survivant sans mère ne sera jamais parfaitement équilibré et souffrira de nombreux troubles, sans compter le manque d’apprentissage des codes sociaux. Toutefois on peut estimer que c’est le ronronnement qui manque le plus à l’équilibre du jeune chaton.
Des phéromones apaisantes sont excrétées en même temps que les vibrations, le chaton dès qu’il sera capable de les interpréter les assimilera toujours à un moment de profond bien être quand il les sentira par la suite.
Ce mode de communication est réciproque. Le chaton a la faculté de ronronner dès la naissance, bien qu’on ne s’en rende compte généralement qu’au bout de 48h. Le chaton ronronne sa maman répond en ronronnant aussi. On peut considérer que le ronronnement du chaton évoque un état de dépendance.
Il est clairement établi que le ronronnement du chat, bébé ou adulte, est volontaire, en réponse à un stimulus mais parfaitement contrôlé (certains pensaient que c’était un réflexe ou une réaction incontrôlée, ce qui est faux). Le ronronnement du jeune ne sera interrompu que lors de la déglutition pour des causes mécaniques simples à comprendre : le ronron vient du larynx,  sollicité lors de la tétée.
On sait aussi que c’est une attitude enfantine chez le chat adulte que de ronronner avec ses bipèdes ou ses congénères.
C’est un moyen de communiquer intime réservé aux proches (mère/petits ou chat/maitres, voir chat/vétérinaire qui là devient une supplique de peur).
Il est très difficile d’interpréter un ronron pour nous, il faut observer pour tenter de savoir ce que veut Minet. On sait toutefois que c’est une forme de message d’amour qu’il nous envoie, comme il l’envoyait à sa maman et que cette dernière lui assurait amour soin et protection en retour.
Et donc l’apprentissage du ronron commence à la minute même de sa venue au monde, comme vous l’aurez compris.
Ce sera le seul et unique moyen de communiquer avec son entourage pour le jeune jusqu’à 3 ou 4 semaines d’ailleurs. Il restera le principal mode de communication avec les maîtres chez le chat adulte équilibré (un chat ne ronronnant pas est un chat mal dans ses pattes).
Il existe d’autre formes de ronronnements, tous ne sont pas expliqués ou explicables, nous n’avons parlé ici que du ronron de la maman avec ses petits. Si vous récupérez un chaton nouveau né sans sa mère, il faudra autant que possible trouver une mère de substitution pour l’éduquer afin que ce mode de communication ne soit pas faussé une fois adulte et éviter le maximum de troubles chez Minet par la suite !

 

1) Rappelons que Marie Hélène Bonnet est thérapeute comportementaliste du chat, au service depuis 2004, des chats et de leur bien être.

Si vous aimez cette page et que vous souhaitez recevoir nos dernières actualités ou nos plus belles histoires de chat directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici. Plus nous aurons d'inscrits, plus notre voix pourra se faire entendre et mieux nous pourrons défendre nos amis les chats    

  

Le site de Marie-Hélène Bonnet comportementaliste du chat.