micetto responsive
nos conseils

Chien et chat : les deux font la paire !

07/11/2013
Chien et chat : les deux font la paire !

Oui c’est possible. Enfin presque toujours. Faire cohabiter un chien et un chat n’est pas aussi absurde qu’on le croit. Il y a évidemment une procédure à suivre, leurs deux systèmes de communication ne sont pas les mêmes, en revanche, ils sont parfaitement capables de partager les valeurs essentielles de la cohabitation ! 

Plusieurs cas d’espèces. Le plus compliqué, et sans doute sans véritable solution, est que le chat soit arrivé le premier, et qu’il soit âgé. Le nouvel arrivant l’emmerde, quand on est vieux on a perdu et le goût de la nouveauté et le goût du jeu, ce n’est pas spécifique au chat. 

Qui plus est, phénomène aggravant, s’il vit avec une personne seule, c’est lui le patron et il lâchera difficilement ce qu’il considère comme à lui, son proprio, son appart et son territoire. 

L’autre cas sans solution immédiate est une chatte qui vient d’avoir ses petits. 

A l’opposé, il y a le mieux. C’est que chaton et chiot arrivent en même temps, mais entre les conneries du chiot et celles du chaton, votre intérieur va se transformer en foutoir pendant un bout de temps ! En plus, comme ils vont jouer ensemble, le vase chinois, le téléphone, la TV, tout ça va valser ! 

En revanche, ces deux là vont devenir de redoutables complices, dans tous les bons sens du terme, ils pourront aussi s’aider pour accomplir quelque larcin, l’un et l’autre n’ont pas la même vision de ce qui est interdit. 

Et puis, il y a tous les autres cas où cela va fonctionner.  N’imaginez surtout pas que la première rencontre puisse être intéressante, ce sera décevant au possible, il est juste important que vous soyez là, pour les rassurer l’un et l’autre. On l’a dit, ils n’ont pas le même langage corporel. Ainsi donc, ce sera souvent le cas avec un gros chien, c’est le clebs qui va aller vers l’autre pour jouer. Mais un chien qui veut jouer ça jappe, ça sautille, ça lève une patte, signes de guerre chez un chat.  Hyper important, surtout ne pas les laisser seuls en se disant qu’ils règleront leurs problèmes sans vous. C’est soit le chien qui se fait déchirer le pif soit le chat planqué en haut de l’armoire et éventuellement les deux en même temps !  

Si le chien est arrivé le premier dans la maison, ce sera plus facile, c’est un animal habitué aux rencontres. Il faut donc lui faire comprendre que le chat qui arrive est son chat, son pote, et au chat que son territoire sera protégé. Si c’est un chaton, le chien jouera avec mais à priori, il ne le cassera pas. Il aura même un comportement maternel. On a parlé de gros chiens. Avec le roquet, genre Jack Russell ou ratier c’est foutu d‘avance, eux ils chercheront à tuer le chat, ils vont le poursuivre en le mordant, cette cohabitation là est impossible. (Certains d’entre vous vont immédiatement m’envoyer la photo de leur Jack jouant avec le greffier, tout arrive dans la vie !).  Caniche, Bouledogue, Berger, Terre-Neuve, Labrador, Carlin sont à priori de bons compagnons du chat, de même pour les gros chiens venant de la SPA, où il faut préciser quand on adopte un chien que l’on est en appart ou en maison, et que l’on aura un chat, ce qui évitera de vous retrouver avec un machin violent. 

Côté chats, les Chartreux ont la réputation d’être sociables, heureusement, un seul de ces charmants chatons coûte une blinde, autour de 1000 euro, ce serait dommage de l’amocher, et ce serait dommage que ce soit un gros con ! Mais le « Gouttière » est aussi un excellent compagnon. Et lui ne coûte pas grand-chose. 

Reprenons le moment très important de la présentation, puis ceux aussi importants qui vont suivre. 

Règle absolue, pas de jaloux. Caresse à l’un, caresse à l’autre, friandise à l’un,  kif kif pour l’autre, câlins impossibles pour l’un sans l’autre. Pas de privilège ! C’est pire que la nuit du 4 août 1789, car on ne peut pas faire semblant ! 

Deuxième règle absolue, la répartition des territoires. Les coins repas, c’est privé, chacun de son côté. Mon vétérinaire me dit d’ailleurs que les croquettes des uns et des autres ne peuvent pas être échangées, il y a même risque de maladies. Idem pour le dodo. Chacun sa corbeille ou son panier, faire attention en revanche à ne pas interdire votre fauteuil au chien si vous laissez y monter le chat…  

Troisième règle absolue : la surveillance. Deux jeunes, ou un chien âgé et un chaton vont vous bousiller l’appartement comme un obus de la Grosse Bertha. Ce sera bon signe ils seront complices, mais c’est quand même une sorte de tsunami potentiel… Et puis un jour, cela deviendra plus calme et tout à coup, vous serez en paradis. Leur paradis. Pour l’avoir vécu, je peux vous dire que c’est un très grand moment, et ça dure longtemps ! 

les dernières mises en ligne