micetto responsive
nos conseils

Le PICA chez le chat

17/04/2013
Un chat appréciant la laine.

Le PICA un trouble de comportement mysterieux

Le PICA est un trouble du comportement alimentaire qui touche l'homme, les animaux, entre autres, le chat et qui se caractérise par l'ingestion durable (plus d'un mois) de substances non nutritives (plastiques, laine, etc....). Ce trouble de comportement se manifeste principalement sur les races de type orientale  (Siamois, Orientaux, Korat, Thaïs, etc.) et ne concernerait que 5 à 10 % des chats toutes races confondues.
Le PICA est plus un syndrome qu'une maladie. Ce désordre peut s’avérer très dangereux puisque les objets ingérés risquent de blesser ou de causer des occlusions intestinales, pouvant entrainer le décès du chat si un vétérinaire n'intervient pas rapidement. Et comme tout syndrome, ce dernier reste présent à vie avec des apparitions périodiques notamment lors de périodes de stress. On n'en connait pas la cause chez le chat, mais une découverte récente a mis en évidence que chez la chèvre, il était associé à des carences en certains oligo-éléments.

Traiter le PICA chez le chat

Cette observation pourrait être une première piste, il paraît donc judicieux de demander au vétérinaire de vérifier si le chat qui en est atteint ne souffre pas d'une carence alimentaire.
On constate, également, que chez le chat une sensibilité accrue augmente le risque de PICA. Une bonne manière d'en réduire ou d'en supprimer les symptômes est donc de diminuer le stress du chat. En effet, les symptômes de PICA se manifestent lorsque le chat est stressé. Ce que le vétérinaire devra donc soigner au cas où il ne serait pas du à une carence alimentaire, c'est son stress.
Une bonne solution pour tenter de résoudre ce problème est de s'adresser à un spécialiste du comportement félin, qui aidera à découvrir et à diminuer le niveau le stress du chat et à deceler la cause de son angoisse. Ce comportementaliste devrait permettre d'en découvrir les sources. Un détail insignifiant peut en être parfois la conséquence. Ce peut être un nouveau meuble, un fauteuil déplacé, un changement de litière....etc.
Un vétérinaire pourra aussi éventuellement prescrire un anxiolytique pour les périodes de grand stress.
Indiquons enfin qu'un environnement peu stimulant parait être fréquemment l’élément déclencheur. Il est donc conseillé d'offrir au chat de nombreuses stimulations (jeux mobiles, pointeur laser, cachettes, etc.). Si le PICA  ne peut se guérir complètement, il est du moins possible d'en limiter considérablement les effets pour que le chat n'en souffre plus.

Pour en savoir plus découvrez le site de Marie-Hélène Bonnet comportementaliste animalier spécialiste du chat.

les dernières mises en ligne