micetto responsive
nos conseils

Prévenir l’obésité du chat... Un devoir et des moments déchirants en moins...

18/01/2014
Prévenir l’obésité du chat... Un devoir et des moments déchirants en moins...

Je vous la fais courte… Passage chez le veto, avec l’injection habituelle plus chère qu’une visite chez le cardiologue, et diagnostic sur le fait que le chat est trop gros, que ça va le faire crever, qu’il faut lui faire perdre un kilo, on le met au régime et c’est déchirant parce que quand on voit à quel point c’est inacceptable chez soi-même de devoir perdre ces saloperies de kilos, chez le chat qui ne sait pas qu’il est trop gros, cela tourne à l’injustice absolue, on a l’impression qu’il vous regarde et vous dit « pourquoi ? »…
Bref, pour avoir un chat en bonne santé et s’éviter ces déchirements ultérieurs, sans compter que si vous habitez la cambrousse, il peut aussi se barrer parce qu’il a faim, pardon la campagne,  « cambrousse » c’est un terme d’argot parigot mais ce n’est pas péjoratif.
Cela dit, à la cam…pagne, il fera naturellement de l’exercice et il ne deviendra pas obèse…
Donc… on fait quoi ?
Bon, sur la nourriture, on sait qu’un chat castré et sédentaire, donc d’appartement, est une proie rêvée pour la graisse tueuse…
Les croquettes light s’imposent, non seulement elles sont moins riches en graisse, elles sont donc plus protéinées, ce qui est bon pour les muscles, elles sont pleines de fibre, ce qui est bon pour le transit, donc pour le popo, la digestion et surtout, si le chat boit un peu, ça va gonfler et faire du volume dans l’estomac et il aura donc moins faim.
Tout ceci est parfaitement adaptable et adapté de ce que fait l’homme…
Mais ça marche, y compris de façon préventive.
Ceci si bien entendu si votre chat a un peu tendance à prendre du poids, la nature est aussi injuste pour les animaux qu’elle l’est pour nous, certains se permettent tout en toute impunité et d’autres, comme moi, prennent une tonne rien qu’en respirant l’odeur entêtante d’un kebab… 

Au fait comment peser un chat.
Simple, un vous montez sur la balance, vous notez le poids, puis vous prenez le chat dans les bras, vous recommencez et vous notez la différence… 

Bon, la bouffe…
Qu’il s’agisse de croquettes light ou non, faites vous un trait sur un récipient quelconque qui correspond à la stabilité du poids du chat, surtout ne pas suivre les consignes tel poids du chat/tel poids de croquettes indiquées sur les emballages … 

Bien sûr, il est commode de nourrir son chat une fois par jour, pourtant, le système chinois, qui consiste à manger de très petites quantités à de multiples reprises, va permettre au chat d’abord de ne pas se jeter sur la bouffe le soir comme un malade, et de s’autoréguler. 

Le coup consiste par exemple, à laisser l’accès libre aux aliments secs, en en mettant une quantité raisonnée à disposition, mais de donner le nutriment humide, les boîtes de conserves en l’occurrence, en plein de fois dans la journée et à chaque fois en très petites quantités.

Pas facile quand le chat est laissé seul, mais personne n’a dit que vivre avec un chat soit aisé… 

L’autre truc consiste à éviter absolument les extras, les nanans, les restes de poisson, de laitages, de jambon de Paris, de pâté etc….
D’une part c’est abominablement calorique, un chat a besoin, selon son poids, de 250 à 350 calories par jour, un bout de gras de jambon et il est déjà en dépassement !
D’autre part, cela va instituer un rapport dégueulasse entre vous, fondé sur l’échange mamours contre bouffe…
Ce qui a un nom, la mendicité…
S’il y a une demande d’approche du chat, on répond par des caresses, des jeux, des attentions mais pas de la bouffe, un chat n’est pas une otarie à qui l’on fait claquer des nageoires dans un cirque…

Le sport est le dernier argument pour contrer l’obésité.
On l’a dit, un chat qui dispose d’un jardin s’auto régule aussi sur ce point.
Un chat d’appart’ a infernalement besoin de bouger.
Alors le jeu est non seulement du temps passé avec lui, ce qui est bon pour sa socialisation, mais c’est surtout de l’exercice.
Et ils adorent ça. Chez moi, il y a le plumeau, ils se battent presque pour l’attraper (on rappelle qu’ils doivent le choper de temps en temps, ce n’est pas toujours vous qui gagnez, sinon ils vont se lasser…).
Il y a les papiers de bonbons, ils adorent courir après, il y a même un chat qui me les rapporte !
Il y a l’ombre sur les murs, en faisant attention qu’ils ne vous voient pas agiter les doigts, les chats sont comme nous, ils adorent la magie…
Enfin il y a le point laser rouge, là il faut limiter car ils deviennent fous à le rattraper car quand ils le touchent… c’est immatériel et c’est un truc qui leur échappe ça…
En revanche, question sport, c’est top ! 

Voilà, tout ça est simple ? Bien sûr que non, quel serait l’intérêt d’une compagnie qui n’a aucun mystère ?

les dernières mises en ligne