micetto responsive
nos conseils

L’intonation de la voix est importante pour parler à son chat.

30/09/2013
L’intonation de la voix  est importante pour parler à son chat.

Oui je sais, contrairement à un chien, un chat ne répond en fait pas à son nom ! Par ailleurs, il se fout carrément de ce vous pouvez bien lui raconter, il est complètement indépendant et vous aime juste parce que vous lui donnez à bouffer ! En plus, on imagine que sur les genoux de mémé, qui radote un peu, ça finit par le gaver grave d’écouter… 

Et pourtant on peut parler à son chat… Plus exactement, on peut échanger avec lui, comme avec tous les animaux d’ailleurs. Si deux baleines peuvent se communiquer des infos importantes alors qu’elles se trouvent à des milliers de km les unes des autres, il doit bien y avoir un moyen d’émouvoir ces méprisants et arrogants félins qui partagent notre vie ! 

Le truc ? Il est universel. Ce qu’entend un chat, ce n’est pas un vocabulaire mais une musique, plus exactement un ton de voix. Si quelqu’un vous engueule ou vous dit des mots d’amour en araméen, langue dont vous ne parlez probablement pas un mot, c’est kif kif en Islande ou en Karatchaïevo-Tcherkessie, vous sentirez la différence. Peut-être pas la première fois mais au bout de quelques jours, cela deviendra évident ! Parce que dans tous les échanges animaux, dont font partie nos langues parlées du monde entier, le ton est aussi important que les mots. Un exemple ? « Le con ! » peut-être une insulte, une pensée amicale ou une formidable félicitation parce que vous venez de battre un record du monde ! Tout est dans le ton. 

Au fait, qu’est ce que voulez lui dire à votre chat ? Que votre banquier est un truand, que votre inspecteur des impôts est un sadique, que votre opticien fait des bénefs de 1000% sur le dos de la sécu ? 

En effet, ça, le chat s’en contrefout et vous n’y arriverez pas.

Mais si vous lui dites, avec le ton qui va bien, qu’il n’a rien à faire à s’allonger sur les plaques de la cuisinière, ou que, alors que vous regardez avec délectation, pour la centième fois, « L’homme qui tua Liberty Valence » à la TV et que vous avez envie qu’il vienne à côté de vous, toujours avec le ton qui va avec, ça va marcher très fort. 

Ce qui est sûr, c’est que s’il n’en a pas envie, il ne fera guère d’efforts. Mais s’il sait qu’à côté de vous, devant ce drôle de truc qui fait des images et du son, il va avoir le droit de se lover comme il le veut et qu’en plus, il y a une caresse à la clé, il y a de fortes chances pour que ça marche. 

Après, les scientifiques vont vous dire que les chats perçoivent les ultra-sons mais comme vous ne parlez pas plus l’ultra-son, qu’importe ? Mais non ! Parce que quand vous parlez, vous émettez des ultra-sons. Et là encore, c’est le ton qui fait la différence. 

C’est une sorte de musique en fait. Si vous avez pleuré sur Sag Warum (Camillo) ou à l’écoute de « La Musica notturna delle strade di Madrid » (Boccherini), si vous avez trouvé que la vie est belle parce que la radio passe « What’d I say », si vous avez envie de danser sur le Boléro de Ravel ou sur Rhapsody in Blue, c’est que le compositeur vous raconte la chose avec le ton.  

C’est simple en fait. Avec le chat, Ravel, Mozart, Beethoven, Ray Charles, Gershwin, c’est vous. Oui mais ces mecs là sont des génies ! Voilà, vous avez compris, communiquer avec un chat, c’est génial !

les dernières mises en ligne