micetto responsive
nos histoires

Caroline ne comprends pas la polémique que soulève l’existence d’un bar à chats

13/09/2013

Je vous écris car j’avoue que je ne comprends pas la polémique que soulève l’existence d’un bar à chats à Paris. En effet, s’il peut y avoir maltraitance, ce n’est pas plus dans les bars à chats que partout ailleurs. Lorsqu’une Association de Protection animale donne un chat à l’adoption, elle ne peut pas savoir comment ledit chat sera traité. C’est bien la raison pour laquelle la SPA fait si attention et envoie des enquêteurs au domicile des adoptants pour vérifier que les conditions de vie du petit animal soient correctes et adaptées à sa nature. Mais on ne peut pas tout voir. Au contraire, les pensionnaires du bar à chats sont dans un lieu public et sont donc sous la surveillance des clients. 

Ce n’est pas, entre autres, dans l’intérêt de la propriétaire du bar que les chats soient maltraités : cela les rendrait agressifs. Elle a donc tout intérêt au contraire à les chouchouter et à ce que leur bien-être soit visible.

Bien sur, l’exploitation à des fins commerciales d’un animal est révoltante mais n’est-ce pas la condition de tous les animaux domestiques depuis la nuit des temps ? Les boeufs et chevaux de trait ont servi à tirer la charrue, les chats à chasser les rongeurs, les chiens à garder l’accès de la maison, les cochons à chercher des truffes etc... Pourquoi pas un chat public-relation dont le rôle est de se faire caresser dans un bar à chats? J’ai bien vu déjà un chat dans un restaurant, un mouton, des perroquets... Si on aime les animaux et qu’ils sont bien traités, pourquoi pas? Bien sûr, les conditions de vie du chat dans le bar à chats doivent être respectées. Il vaut mieux choisir des chats calmes, non agressifs, à l’instinct grégaire tant vis-à-vis des autres chats que des humains car un chat semi-sauvage serait malheureux dans ces conditions. Mais, pour un chat n’aimant pas rester seul, il vaut mieux vivre dans un bar à chats plutôt que dans une maison où les maitres vont travailler à l’extérieur du matin au soir et partent en weekend en laissant Minet seul avec ses croquettes. 

Je pense qu’un chat bien sociabilisé pour être heureux dans un bar à chats si son indépendance est respectée et s’il peut se retirer dans un recoin de son choix quand il veut être tranquille. Il y a des chats qui préfèrent le confort, la chaleur d’une maison et l’assurance d’avoir ses croquettes tous les jours plutôt que la liberté avec les dangers de la rue, le froid d’hiver, la faim et les bagarres avec les autres chats.

les dernières mises en ligne
actualités par grands thèmes