micetto responsive
nos histoires

Muezza la Baraka ...

25/07/2017
 Muezza la Baraka ...

Chez les musulmans, le chat est quasiment sacré, le tuer serait une très grande faute. Lecteur, merci de ne pas voir dans ce papier une apologie de l’islam, ni de sa dérive maffieuse l’islamisme, ni d’ailleurs d’aucune religion en général, juste une info sympa. On sait que chez d’autres, le chat a été assimilé au diable, avec des conséquences effroyables, au point qu’aujourd’hui, alors qu’enfin on leur fout la paix, je me dis que si effectivement, les chats et le diable ont été potes, c’est tout à l’honneur du diable... 

Mais alors, chez les disciples de Mahomet ?  

Le caractère sacré du chat est plus récent pour une raison, toute simple, c’est que l’Islam est la plus récente des trois religions révélées, alias religions du livre. Incroyable d’ailleurs le nombre d’histoires concordantes que l’on retrouve dans ces trois cultes, dommage que leurs propres fanatiques (quel mot à la con pour des tueurs...)  en aient fait une boucherie, on imagine les économies en sang, en cruauté, en recul de l’histoire si tous ces gens s’étaient juste dit qu’ils étaient de la même famille ! 

Histoires communes ? Abraham, l’Arche de Noé, entre autres... Mais qu’est ce qui a fait que chez les musulmans, le chat ait un tel statut privilégié ?  

Le prophète Mahomet (570-632) avait une chatte dont il était raide dingue. Elle s’appelait Muezza, elle était tout le temps avec lui, elle dormait sur lui, ça c’est clairement envisageable, un chat ne fait pas de différence entre un prophète et un homme lambda... 

Il a été écrit qu’un jour, pour se lever sans la déranger, Mahomet a dû déchirer son vêtement pour laisser dormir sa protégée. Bon, là on est déjà plus dans le fantasme, parce que si je déchirais les draps ou la chemise, le pantalon ou le pull sur lesquels mes chats viennent se prélasser, ils me feraient savoir que c’est un geste importun...  Mahomet, s’il a réussi à faire ça, sur ce coup-là, il est carrément costaud ! 

Il a également été écrit qu’en la caressant par trois fois, Mahomet aurait donné à sa chatte la grâce de toujours retomber sur ses pattes. En fait, comme les chats sont sacrés chez les musulmans, peut être qu’ils se sont dit qu’il ne fallait pas les contrarier sur ce point, être un animal sacré vaut bien que l’on prenne un peu ses aises avec la vérité, fût-elle scientifiquement prouvée !   

Il se dit aussi chez les musulmans qu’un chat apporte la baraka, la chance. 

Du coup, ils sont libres d’aller et venir dans les mosquées, et ils sont assurés d’une place au paradis. 

Pour la baraka, je n’ai pas d’avis, les occasions où j’en ai eu besoin et où elle est venue à mon aide, je n‘avais pas de chat sous la main. Quand un connard qui avait brûlé un feu est venu percuter mon scooter de côté par exemple. Cela dit, j’avais des chats à la maison, va savoir si ce n’est pas çà eux que je dois mes jambes intactes, le destin, pas facile de trouver son adresse e mail pour avoir confirmation ! 

En tous cas si le fait d’affirmer que les chats portent la baraka a pu les protéger au long des siècles, bonne idée ! Je vais demander aux miens si c’est vrai mais les chats n’aiment pas parler de ça, le secret est quand même un bon truc pour ne pas être emmerdé. C’est drôle d’ailleurs, chats et rats ont la même vision du monde...  Pour vivre heureux vivons cachés... Maxime attribuée à Florian, auteur du 18ème siècle, ce qui est une erreur, les chats le savaient bien avant ! C’est leur vision du paradis et elle vaut bien les nôtres... 

 

 Si vous aimez cette page et que vous souhaitez recevoir nos meilleurs conseils, nos dernières actualités et vidéos, nos plus belles histoires de chat directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici, c'est gratuit. Plus nous aurons d'inscrits, plus notre voix pourra se faire entendre et mieux nous pourrons défendre nos amis les chats.

 81014

les dernières mises en ligne