micetto responsive
nos histoires

Le Chat de Kellas, légende et réalité….

02/09/2013
Le Chat de Kellas, légende et réalité….

Chez les Celtes, peuple cher à mon cœur (et oui, on peut s’appeler Bernardelli et avoir des ancêtres Kergoat…), on a le goût de l’histoire, de la légende racontée au coin du feu, l’hiver. (Ou l’été pour les grincheux qui pensent que sur ces pays, Irlande, Ecosse, Pays de Galles, Ile de Man, Cornouailles, Bretagne, Galice, il pleut tout le temps, au moins cela ne coûte rien en Canadair…)

Cat Sidhe chez les Ecossais, Cath Sith en Irlande (la vraie, l’Eire, pas cette sous-colonie anglaise d’Ulster) était, disait-on dans les chaumières d’Irlande et d’Ecosse, où le feu de la cheminée est fait de tourbe, qui a une odeur totalement freudienne pour ceux qui la connaissent, un grand félin noir avec une tache blanche (les couleurs du drapeau breton, le Gwen A Du !)  que l’on trouvait sur la lande, paysage typique des pays celtes, et qui n’était pas forcément commode quand on l’approchait… Bref, pas un minou à sa mémère mais plutôt un grand machin sauvage….

Un chat méchant ? Bizarre… Ces Celtes là étaient donc barbares au point de ne pas aimer les greffiers, eux que l’on dit pacifiques, aimant la famille (le clan), la paix, la musique… 

C’est beaucoup plus tard que comme d’habitude, la réalité est venue confirmer la légende (oui je sais, il faut être Celte pour affirmer ça, désolé pour les incrédules).

Un jour, récemment, en 1984, en Ecosse, où le chat sauvage existe, mais il n’est pas noir, un chasseur a tué un truc bizarre, aujourd’hui empaillé au musée d’Elgin.

Immense, 65 cm plus 30 cm de queue, et noir. Que l’on étudie sous toutes les coutures avec cette conclusion… Un croisement entre l’espèce domestique et son cousin sauvage. C’est dans le village de Kellas (Ceallais) en Ecosse, que l’animal vivant a été vu pour la première fois. Et tous les highlanders dignes de ce nom vous diront qu’ils l’ont vu… J’en rencontre plein chaque année à Lorient, au Festival Interceltique, y compris avant les concerts, donc avant les litres de bière, qui le confirment bien volontiers.

Mais alors, pourquoi en parle t’on en Irlande ? Parce que la tradition chez les Celtes, est toute orale, parce que ces gens sont des pêcheurs, pas des voyageurs, mais ils prennent la mer, et que l’Irlande, l’Ecosse, Man, le pays de Galles, la Cornouaille, c’est chez les voisins.

La Bretagne c’est plus loin, et c’est plus tard, mais la légende continue… Les Bretons, en fait habitaient en Angleterre (Britannia). Ils  se sont fait virer par les Angles et les Saxons, de vrais barbares germains ceux-là,  et ont traversé la Manche pour aller s’installer en Bretagne.

Bretagne où la veillée au coin du feu et la fête de nuit (le fest-noz) sont de la tradition celte pur jus. Bretagne où il se dit, depuis des temps immémoriaux, que toute personne possédant un chat noir avec un poil blanc est douée d’une grande puissance…

Voilà comment le chat de Kellas a fait un beau voyage….

les dernières mises en ligne