micetto responsive
nos histoires

People's cats...

21/10/2013
People's cats...

C’est drôle, le chat de personnes connues, les fameux people, mais en remontant l’histoire, peut modifier la vision, positive ou négative, que l’on a des proprios. Il y a ainsi des gens très célèbres, aux mœurs et à la réputation au minimum infréquentables mais pouvant aller incroyablement loin dans la cruauté, et dont la réputation sulfureuse voire ignoble est parfois modifiée par la présence du ou des chats qui les entouraient. 

Prenez par exemple cette salope d’Isabeau de Bavière. Bon, elle avait épousé un roi de France, Charles VI qui était en train de tourner dingo, ce qui est d’ailleurs la limite absolue de tout système héréditaire. En République on peut aussi élire un(e) dingue, mais on a la possibilité de le (la) sortir quelques années plus tard, c’est rassurant. Bon je m’égare, retour à Isabeau. Elle a eu un nombre considérable d’amants, mais son mari la délaissait au fur et à mesure que sa folie s’installait (j’en connais qui diraient que c’est le contraire, c’est quand t’as une nana comme ça que tu deviens fou mais je m’égare encore…) donc s’il fallait juger nos rois, reines, chefs d’Etat à l’aune de leurs nombreuses conquêtes sexuelles, le pays aurait sombré comme la ville d’Ys…. Donc, l’infidélité d’Isabeau  ne sera pas versée au dossier. En revanche, par le traité de Troyes, elle a juste livré le royaume de France aux Anglais. Là oui, il y a salope…  Impardonnable devant le tribunal de l’histoire. On est quand même en pleine guerre de Cent ans ! Et puis, j’ai lu que dans la tour où elle multipliait les écarts matrimoniaux, il y avait des chats, qu’elle adorait. Je ne lui pardonne rien, mais du coup je lis l’histoire en entier… Elle était paumée, ne parlant pas le français, en pleine guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons où les Anglais en profitaient pour se gaver, le tout avec un mari taré, on lui votera donc des circonstances atténuantes, même si elle nous a donné à ces profiteurs de godons. Et puis, l’’histoire a finalement gagné, Charles VII, le fils officiel (enfin présumé légitime) d’Isabeau et de Charles VI a fini par régner. Il sera même sacré grâce à une autre nana, Jeanne d’Arc, marrant comme l’histoire peut mélanger humour et cruauté. 

Autre histoire. Du Bellay et Ronsard. Entre  « Cueillez votre jeunesse » et  « le « Le clos de ma pauvre maison »,  pas de préférence. Mais Joachim aimait les chats, Pierre les détestait. Alors, même si Du Bellay a écrit de méchantes chose sur les ritals, la moitié de mon sang, je vais lui faire un cadeau, on va cesser d’écorcher son prénom, on prononce Jo-a-chain. 

Montaigne, immense bonhomme, ancien maire de Bordeaux, pas possible d’en dire du mal mais quand même, la lecture des Essais n’est pas un souvenir de poilade interminable. Pour être honnête, Eyquem, je le trouvais un peu chiant. Et puis, j’ai lu ceci. « Quand je jouë à ma chatte, qui sçait si elle passe son temps de moi plus que je ne fay d’elle ? ». Alors oui, cela me parle plus que tout ce qu’il a écrit et j’ai eu envie de partir à sa recherche. Et j’ai découvert le  « Montaigne à cheval » de Jean Lacouture, un bouquin sublime ! Enfin un Montaigne humain ! Le génie en fait, à la longue, c’est crevant ! 

Bon, un vrai salaud. Richelieu. Qui a amoncelé à son profit, en piquant l’argent du contribuable, la fortune la plus importante de toute l’histoire de France après Mazarin, d’ailleurs son poulain. Bref voleur absolu … de très haut vol… On l’a oublié parce que des voleurs, il y en a eu quelques exemples médailles (d’or bien sûr…)  dans notre histoire, et puis il a eu plein de chats. Alors je me serais bien penché sur le cas de ce cardinal tellement détesté que quand il est mort, on a allumé de grands feux de joie partout en France, en cherchant un peu d’humanité, il a eu un nombre incroyable de chats, avec des noms tout aussi incroyables,  Félimare, Gazette, Lucifer, Lodoïska, Pyrame, Thisbé, Soumise, Serpolet et Rubis. Je n’ai hélas pas la genèse des noms, dommage mais un cardinal qui a chat qui s’appelle Lucifer, ça interpelle quand même ! Mais voilà, si cette histoire est intéressante, il y a au passif de ce salaud là un massacre total encore plus impardonnable que chez Isabeau de Bavière. Que l’on comprenne bien ici que je suis athée et que toutes les religions me sont odieuses parce qu’on tue en leur nom.  Pour Richelieu, le crime impardonnable est le siège de La Rochelle. Ville protestante et port susceptible d’accueillir la flotte anglaise, Richelieu avait deux raisons de la soumettre. Comme la ville a résisté, il en a fait une affaire personnelle. D’abord, c’est un ouvrage colossal que l’on voit encore aujourd’hui, il a fait bâtir une digue pour empêcher le ravitaillement par mer. Puis il bloque les accès terrestres et attend pendant des mois. Quand la ville a lâché les femmes et les enfants, ils ont été laissés entre l’armée royale et les murs de la ville, crevant de faim sous les yeux de leurs familles. Puis c’est toute la ville qui est morte de faim. Quand elle se rend, cela aura duré plus d’un an (un an !) il reste 5000 survivants sur 25 000 habitants.  Je sais qu’en matière d’histoire il faut faire preuve de relativité mais avec ou sans chats, Richelieu reste un mec qui pue vraiment.  

Bon, une belle histoire pour terminer ? Louis XV, dit le bien aimé mais totalement détesté parce qu’il a fait toutes les conneries de la terre, ruinant le pays et perdant le Canada, lui aussi a fait brûler de grands feux de joie à sa mort. Il a une circonstance non atténuante mais explicite. Le pouvoir l’emmerdait. Ses deux trucs, c’était le sexe et les chats persans. Le seul dommage c’est qu’il ait été roi de France finalement… Il l’est devenu à deux ans, il était l’arrière petit fils de Louis XIV qui a régné si longtemps que ses fils et petits-fils sont morts avant lui. Alors, qu’un mec forcé de faire, hérédité oblige, un boulot qui lui cassait les pieds, et ce dès son enfance, où durant la régence, il apprit que les nanas et les chats étaient infiniment plus marrants que la politique, ça vaut une sorte d’excuse…     

les dernières mises en ligne