micetto responsive
nos informations de dernière minute

L’histoire de Domino

L’histoire de Domino

Voici mon histoire par Domino 8 ans.

Tout commença quand je n’étais qu’un jeune chaton. Un jour alors que je me trouvais avec ma maman, une dame est venue me voir et m’a tout de suite trouvé adorable et a craqué sur ma frimousse. J’étais tout fier qu’elle me trouve aussi beau ! Je suis parti vivre avec elle, il était temps pour moi d’avoir ma propre vie, ma propre histoire !
Dorénavant cela serait elle ma maman ! Pendant 8 ans, nous avons tout partagé. J’étais son plus fidèle compagnon et nous passions de longues heures l’un avec l’autre à vivre des moments de tendresse. Chaque matin je me réveillais heureux de la journée qui s’annonçait en compagnie de ma maman humaine. J’allais avoir de nombreuses caresses et beaucoup de bisous, j’allais pouvoir m’installer sur ses genoux et m’endormir bercé par la douceur de ses mains et de son odeur rassurante.
Mais voilà, un matin alors un matin je ne l’ai pas trouvé ! Surprise ! Elle était TOUJOURS là ! J’ai cherché partout dans l’appartement elle n’était pas là. J’ai commencé à stresser ! Notre maison était étrangement silencieuse, mais d’un silence anormal et inquiétant … un silence qui témoigne d’une absence … Alors j’ai pris patience, elle allait bien revenir ! Je me suis installé et j’ai attendu, attendu, attendu … Puis la porte s’ouvrit ! Ah enfin !
Quelle tristesse quand je vis que ce n’était pas elle. Je connaissais ces personnes, elles faisaient partie de la famille de ma maitresse ! Puis ils sont venus me voir et m'ont dit : « Dom’ ta maman nous a quitté. » Comment ça quitté ? Elle est où ?! Pourquoi on ne m’a rien dit ? J’aurais pu l’accompagner … et là je compris que ma maitresse était partie dans un autre monde et que je ne la reverrai plus ! Puis on m’a déclaré : « on ne peut pas s’occuper de toi Dom’ mais on va te trouver un bon endroit. » et c’est alors qu’il me placèrent dans une boite et m’emmenèrent en voiture  dans une maison que je ne connaissais pas. En passant dans l’allée de cette maison. Je vis alors plein de chats derrière les fenêtres. Mais qu’est-ce que je faisais là moi ? J’avais déjà une maison, un dodo, des coussins avec l’odeur de ma maitresse, mes friandises, ma gamelle mes habitudes quoi !
Les dames qui m’ont accueilli ont été très gentilles et m’ont dit qu’elles allaient bien s’occuper de moi. Elles m’ont donné à manger, à boire, des jouets et un lit douillet. Mouais, mais ce n’était pas les miens ! Je me suis tout de même installé dans le dodo qu’on m’offrait. Au début, à chaque fois que la porte s’ouvrait j’avais l’espoir que tout cela n’était qu’un mauvais rêve et que ma maitresse allait venir me chercher et me ramener chez nous. Au bout de quelques jours, j’ai réalisé qu’elle ne viendrait jamais, que c’était la vérité, elle était partie, sans moi, pour toujours. Je ne sentirais plus son odeur, je n’irais plus sur ses genoux, nous ne dormirions plus ensemble. Je me suis alors installé dans le dodo qui était mien maintenant, j’ai fermé les yeux et j’ai attendu, attendu, attendu. Les dames du refuge s’inquiétaient pour moi, je ne mangeais plus, maigrissais et ne bougeais plus beaucoup. On m’a alors forcé à manger, on m’a mis de la nourriture dans des seringues pour que je ne perde pas toutes mes forces mais j’en avais décidé autrement ! J’ai dû être hospitalisé, j’ai eu des tuyaux dans mes pattes qui devaient m’apporter de l’énergie et m’hydrater. Les vétérinaires étaient inquiets eux aussi. Ils disaient que j’étais déprimé. Oui je le suis ! J’ai perdu ma maman et tout ce que j’avais.
Après plusieurs jours, je suis de nouveau retourné au refuge et j’ai continué de refuser de me battre. Je me suis remis dans mon lit et j’ai de nouveau attendu que le temps passe, attendu que moi aussi je parte vers cet autre monde où il y avait mon humaine que j’aime tant. Les dames du refuge m’ont présenté plusieurs nourritures, du jambon, poulet, steaks, diverses pâtées etc mais je n'en voulais pas !
J’ai entendu les gens parler de moi, ils étaient tous très inquiets. On disait que j’avais perdu plus de la moitié de mon poids et que j’étais catatonique (1). Je ne levais plus la tête quand on me caressait, je ne réagissais plus quand on me parlait, je ne me toilettais plus non plus. J’en étais au point de ne plus ouvrir les yeux. Normal non ? Pourquoi ouvrir les yeux sur un monde où je n’y verrai plus ma maitresse ? Ouvrir les yeux me montrait seulement encore un peu plus son absence !
Peu de temps après, une humaine du refuge particulièrement embêtante (elle essayait de me faire manger et marcher) ne m’a pas demandé mon avis et m’a remis dans cette boite de transport. Ah ? Durant le trajet je me suis demandé où j’allais être emmené et regardais par la fenêtre de la voiture.
On s’arrêta devant une maison (encore !!!! ) Puis on me mis dans une chambre rien que pour moi avec de la musique, encore des gamelles (ils sont bornés ces humains !) et un grand lit rien que pour moi comme celui que j’avais chez mon humaine !
J’étais content d’avoir tout cela rien que pour moi et je me suis trahi par des ronronnements ! Puis on m’a caressé encore et encore, pris dans les bras, tenté de jouer avec moi (faut pas pousser non plus !) et on a continué de me nourrir avec ces fameuses seringues. Bon après tout, ce n’était pas mon humaine mais elle était sympa aussi et me rappelait un peu ma maitresse.
Aujourd’hui je ronronne, patoune, je me toilette un peu. Je suis cette nouvelle humaine partout ! Hors de question de me retrouver seul à nouveau ! Mais bon, depuis un mois que je ne mange pas, mon estomac a rétréci et la nourriture ne me dit toujours rien alors on continue de me « gaver ». Je ne veux pas retourner au refuge, je veux juste des genoux, des caresses, une maison à moi, j’ai besoin de retrouver ce lien que j’avais avec ma 1ère maitresse et que j’aimais tant ! »

Cette émouvante histoire nous a été adressée par Celia Hoerter‎ qui milite pour la stérilisation des chats au sein de l’association Spa Le chat et la Vie dont elle est adhèranteet par où est passé réllement Domino.

 (1) La catatonie est un syndrome psychiatrique s'exprimant à la fois dans la sphère psychique et motrice. Elle constitue une forme d'expression de la schizophrénie. ...

 Si vous aimez cette page et que vous souhaitez recevoir nos dernières actualités ou nos plus belles histoires de chat directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici. Plus nous aurons d'inscrits, plus notre voix pourra se faire entendre et mieux nous pourrons défendre nos amis les chats 

 

 

 

 

 

Le site de l’association Spa Le chat et la Vie

les chroniques