micetto responsive
nos informations de dernière minute

Le chat aux multiples noms

Le chat aux multiples noms

Le chat de la maison s'appelle Ribouillon.
C'est lui qui a décidé de son installation. Il venait déjà nous voir, avant le temps de la retraite, lorsque nous descendions régulièrement dans notre résidence de campagne.
Nous pensions alors que c'était un chat abandonné par des voisins british qui venaient justement de retourner vers leur perfide Albion. Bon d'accord, il n'était pas maigre, quoi qu’affamé, il était costaud et avait une très grande vitalité. Pour ces deux raisons, nous l'avions baptisé « Speedy ».
Les années passant, lorsque nous sommes venus habiter à demeure , Speedy s'est aussi installé à plein temps. Le jour, il restait à la maison ou dans le jardin, la nuit il partait vivre sa vie de chat  en filant à l'anglaise.
Quelquefois, il revenait avec de sérieuses blessures, signes de durs combats nocturnes et chaque fois nous le soignons, bien entendu. C'était, en quelque sorte , « notre » chat après tout.
Au fond du jardin, il y avait, mitoyen, le poulailler des voisins ,avec juste 2 ou 3 poules pondeuses à qui nous donnions de temps en temps, par-dessus la clôture, des feuilles de salades et autres bricoles. Un de ces gallinacés prenait l'habitude de sauter le grillage et trouvait notre herbe plus verte que son pâturage étriqué.
Cela devenait embarrassant vis-à-vis de l'entourage. Les propriétaires n'allaient-ils pas penser que nous attirions leur bestiole pour les œufs ? On voyait déjà un conflit de voisinage dans le genre campagnard.
Décision est prise de leur demander de venir récupérer leur poule vagabonde...
On discute ensemble chacun de son coté de palissade....on fait un peu connaissance et pendant ce temps « Speedy » s'installe près de nous , très tranquille, même pas peur
de leur Labrador qui vient se joindre à nous. Et là, surprise , regardant le chat assis près de nous , la petite dame s'exclame :
- mais c'est MON chat !!! il avait disparu …
Stupeurs et tremblements.
Ils conviennent,nous convenons, après discussion, qu'il sera difficile de le déloger de son nouveau bercail. D'ailleurs, la conversation ne semblant plus l'intéresser il a déjà
tourné les talons.
-Mais, au fait comment s'appelle-t-il ? Demande-t-on à ces paroissiens propriétaires du matou .
On ne comprend pas bien :
-« Grabouillon » mais mon petit garçon dit Ribouillon , c'est plus facile...
-Ah bon !
Va pour Ribouillon , exit Speedy , de toute façon il n'est pas anglais. Bon, peut-être un rien norvégien puisqu'il a quelques caractéristiques du Norvégien , à moins qu'il soit un peu américain , façon « Maine-coon » ?!
Des amis le surnomment Goupillon d'autres Grisbouillon , nous on l'appelle aussi Roupillon .
C'est maintenant un pépère plus proche de Roupillon que de Speedy ; il est, d'après le véto, en surcharge pondérale, mais à part ce défaut d'embonpoint c'est un grand affectueux et il est redoutablement intelligent …
Intelligent ? Pourquoi me demande le vétérinaire ?
-Puisqu'il nous a choisis, of course !!
Happy end

Brigitte Follys , Béceleuf en Poitou , 2015

Si vous souhaitez recevoir nos belles histoires de chats directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici

les chroniques