micetto responsive
nos vidéos

Vidéo ! La mère aux canards est une chatte !

21/10/2014
Vidéo ! La  mère aux canards est une chatte !

On peut avoir fait plusieurs fois le tour du monde. On peut s’être effondré d’émotion devant l’Atakor, le massif sacré des Touaregs (leur nom est Kel Tamashaq dans leur langue) dans le Hoggar, au petit jour depuis le refuge de l’Assekrem. On peut  avoir eu le souffle coupé par le spectacle de tout le massif du Mont Blanc vu depuis Planpraz, au dessus de la vallée de Chamonix. On peut avoir ressenti une sorte d’hallucination dans les rencontres avec les Indiens Cris ou les Inuits (faussement appelés Esquimaux) du Nunavut. On peut avoir pris des risques démentiels pour photographier une louve ou une ourse noire à trois mètres dans le parc de Yellowstone, avoir même sauté à pieds joints comme un con dans une réserve d’alligators des Everglades. On peut avoir nagé avec les baleines, bref penser que jamais on n’aura plus d’émotions plus fortes que celles-là et... 

Et découvrir au soir de sa vie, quasiment les larmes aux yeux, la vidéo ci-dessous qui montre une chatte qui accueille trois petits canards dans son espace maternel (le ventre et l’intérieur des pattes) où ils picorent et dorment douillettement. Mais en plus, l’espace en question est partagé avec les chatons de la mère ! Hallucinant car on sait, sans être expert d’ailleurs, qu’une mère est infiniment plus dangereuse et plus agressive quand elle doit surveiller ses petits, qu’il s’agisse de la Sterne Arctique, qui vient carrément vous ouvrir le crâne d’un coup de bec, de la lionne africaine (faut d’ailleurs se dépêcher d’aller se faire peur, l’espèce, comme tous les grands fauves, est en disparition) ou l’Orque, alias Shamu, alias « Killer whale » qui mérite bien son surnom angliche quand les petits nagent dans le coin... 

Cette vidéo est toute simple, sans commentaire, vous regardez, même si la musique additionnelle est con-con, vous la regardez une deuxième fois car vous n’y croyez pas, une troisième fois parce que les chatons et les petits canards sous le ventre de la même mère ça flingue le plus endurci des bourlingueurs, une quatrième fois et vous la mettez de côté pour vos potes... 

A consommer sans modération... 

les dernières mises en ligne