micetto responsive
nos vidéos

Vidéo : le chat aviateur...

26/06/2015
Vidéo : le chat aviateur...

Elle a été vue des dizaines de milliers de fois cette vidéo, ce qui n’empêche pas, au-delà de l’émotion, d’ajouter quelques belles infos...
Nous sommes donc en Guyane, près de Kourou, là d’où partent les fusées Ariane, ce que l’on appelle le « Pas de tir ».
Comme on ne tire pas une fusée par jour, les ingénieurs du coin ont du temps libre, et l’aéroclub de Kourou est très fréquenté.
Et comme dans tout endroit possédant des hangars, des ateliers et des recoins dans tous les coins, on trouve forcément le chat mascotte du club, qui prend vite l’habitude de se coucher là où c’est bien, à savoir sur les coussins des sièges des avions et ULM, ou mieux, quand l’avion est au soleil, sous les ailes car il ya de l’ombre et du vent...
Donc, le pilote emmène sa compagne survoler le pas de tir, on voit que la piste est en très bon état, forcément, ici arrivent des avions gros porteurs avec des chargements de  satellites qui coûtent de véritables fortunes.
Une fois en l’air, on voit apparaître le chat sur la gauche du pilote et donc sur la droite de l’écran, en haut. C’est  le chat du club, qui a du s’apercevoir qu’il y avait un bruit infernal et un vent à décorner les boeufs...
Il vient donc tout naturellement, sans aucune panique, se rapprocher du pilote, les structures de l’ULM y sont plus grosses, on s’accroche plus facilement. Peut-être, comme tout chat qui se retrouve dans un élément nouveau, cherche t’il juste la place la moins exposée, la plus facile à tenir. On rappelle qu’à priori, n’ayant pas de religion, le chat n’a pas peur de la mort, d’ailleurs, il ne sait pas ce que c’est tant qu’elle ne vient pas... Il a peu le vertige, on rappelle qu’un chat est bigleux de loin, son champ visuel n’est pas le sol mais le pilote et sa passagère, et en plus il les connaît probablement.
Le chat a eu du pot d’être sous une aile d‘ULM, ça ne va pas très vite, sous un vrai avion, la situation eût été nettement plus dramatique.
Quand le pilote l’aperçoit, superbe bon réflexe, lui non plus ne panique pas, même si ses yeux, une demi seconde, montrent de l’étonnement, il réduit tout se suite les gaz pour réduire la vitesse et donc faciliter la tâche du chat qui se cramponne, virage lent sur l’aile, et non brutal, ce qui eût penché l’ULM au point de pouvoir déséquilibrer le chat, on retrouve la piste, on se pose en douceur, le chat ne moufte pas, il attendra même que l’ULM soit totalement arrêté pour sauter à terre. 

Merci à l’ami Jeantot qui a eu l'intuition de fixer une Go Pro face au poste de pilotage, qui a eu la chance de récupérer une image et une histoire superbe, et qui a eu la bonne idée de la mettre en ligne. 

Un petit conseil au chat cependant. Ne pas faire la même chose dans une fusée Ariane, il n’en est pas loin géographiquement, parce que le retour en douceur à la maison serait beaucoup plus problématique !  

 

 Si vous aimez cette page et que vous souhaitez recevoir nos meilleurs conseils, nos dernières actualités et vidéos, nos plus belles histoires de chat directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici. Plus nous aurons d'inscrits, plus notre voix pourra se faire entendre et mieux nous pourrons défendre nos amis les chats.

 

les dernières mises en ligne