micetto responsive
nos vidéos

Kevin et ses (très gros !) chats...

23/02/2014
Kevin et ses (très gros !) chats...

Nous sommes en Afrique du Sud, à une vingtaine de km de « Joburg », alias Johannesburg, une ville colossale de plus de sept millions d’habitants. Kevin Richardson, Sud’Af de naissance, a créé une énorme réserve privée destinée à sauver les fauves africains d’une disparition annoncée, les lions d’Afrique sont passés en moins de trente ans de 350 000 à 25 000 spécimens! 

Qui plus est, dans les grands parcs nationaux comme le Kruger Park, on a décidé de ne jamais intervenir sur les animaux, sous pretexte qu’il s’agit d’animaux sauvages, et les lions, victimes de tuberculose, qu’ils attrapent en bouffant des buffles contaminés par les bovins domestiques, sont touchés à près de 80% par la maladie. 

Donc, le parc privé est la seule solution de sauvegarde, celui de Kevin fait près de 2000 hectares. Soit 20 millions de m2.  

Les images absolument démentielles montrent le type de relation qu’il a avec les lions et les hyènes, ces dernières ont les mâchoires les plus fortes de tous les fauves terrestres, il joue comme chacun d’entre nous le fait avec ses chats et rêve probablement de le faire avec les très grands cousins d’Afrique, d’Amérique, ou d’Asie. 

Ces images font partie d’une série absolument phénoménale de reportages tournés spécialement pour assurer la promotion de la Go Pro, cette petite caméra qui est un chef d’œuvre technologique vendu à un prix grand public, destinée à capter des moments insensés sous des angles inhabituels. 

Et le fait est que la qualité de l’image donne une sensation de vérité à ce qui se passe sur l’écran. 

Kevin Richardson est très critiqué dans le milieu zoologique car il ne respecte aucune des règles de sécurité en pratique dans les parcs. Par ailleurs, il habitue les fauves à la présence de l’homme et c’est sûr, une lionne ou une hyène qui se jette dans les bras d’un homme, qui fait des câlins gigantesques, n’est plus totalement un fauve sauvage. 

Mais c’est ce que veut montrer Kevin, qu’il y a un autre type de rapport possible entre l’homme et le fauve, ce qui éviterait peut-être d’en poursuivre le massacre volontaire ou la passivité devant la maladie au nom du fait qu’une espèce sauvage doit se protéger seule. 

Et il reste l’essentiel, vivre ça avec un très gros chat, moi j’en rêve, et j’imagine que parmi les huit millions de propriétaires de félins en France, le fantasme du câlin avec le lion est probablement majoritaire… 

Enfin, je veux juste ici rappeler que le bison d’Amérique avait totalement disparu, massacré par Bill Cody, « Buffalo Bill », pour nourrir les ouvriers qui construisaient la ligne de chemin de fer qui traverse les USA, et massacré encore par l’armée US durant les guerres indiennes pour affamer les tribus que l’on était incapable de réduire par la force. 

Et ce sont des bisons de captivité, venus de Pologne, qui ont réapparu dans les plaines américaines, et qui forment aujourd’hui ces magnifiques hardes que l’on peut voir en particulier dans le Yellowstone. 

Bref, si nos petits enfants ont une chance de voir des lions sauvages en Afrique, ce sera en partie grâce à des gens comme Kevin… 

 Et si vous ne comprenez pas l'anglais, surtout parlé par les Sud Af', pas grave, regardez les images, c'est à tomber d'étonnement. 

les dernières mises en ligne