micetto responsive
nos actualités

Faire garder son chat quand on est absent (suite...) L'échange gratuit entre particuliers...

Blandine Damour sur Antenne 2

Décidément, notre reportage initial a donné lieu à un paquet de réponses évoquant d’autres que celles que nous avions proposées. On rappelle qu’au départ, notre problème est que l’on va devoir s’absenter un moment et que l’on ne peut pas emmener son chat. Week-end romantique sur les planches de Deauville, l’hôtel n’accepte pas les chats ou grand-papa qui y est en retraite est allergique, sports d’hiver, voyage professionnel de plusieurs jours, vacances dans un pays qui va coller votre chat en quarantaine etc …

Voici donc la solution proposée par le site Animal Futé, qui consiste en un échange gratuit de garde d’animaux entre particuliers. Cela existait dans le domaine de l’échange d’appartements, maintenant, voici un peu le même truc pour les chats, l’un garde le chat de l’autre quand l’autre est en déplacement et vice-versa à une autre occasion. Bien entendu, il est indispensable de se rendre chez le gardien à venir, qui par définition a un animal, pour voir dans quelles conditions vit son chat, on n’est jamais trop prudent, et surtout pour voir si votre Grominet à vous s’entend avec son Grominet à lui. Il est vrai que le fait que le gardien soit déjà proprio d’un félin est à priori une bonne chose, mais deux précautions etc… etc…

En fait, on s’abonne sur le site, cela coûte 30 euro par an et on a alors accès à la liste des gens prêts à faire un échange avec vous, vous mettez la photo de votre chat en ligne, vous voyez ses compagnons potentiels. Donc, on peut choisir au plus près de chez soi ou en fonction de différents autres critères, chaque annonce est très détaillée.  La majorité des offres concerne les grandes villes, c’est évident. Il faut bien comprendre que le rôle de ce site consiste à mettre les gens en relation, pour le reste, les proprios se démerdent entre eux, tout est ouvert, l’accueil en famille existe, on peut aussi trouver d’autres solutions comme la visite à domicile, sauf que dans ce cas précis, il faudra bien faire connaissance avec votre partenaire parce que vous allez quand même lui laisser les clés de chez vous pendant des semaines ! En principe, en cas d’échange, on apporte les croquettes et le carnet de santé, le téléphone du véto habituel… Il existe, une fois que l’on est inscrit, un formulaire d’accord d’échanges, que chacun des partenaires remplit, cela permet d’éviter les malentendus. Et cela donne aussi la possibilité d’émettre une appréciation, visible sur le site, de la qualité d’accueil du partenaire. 

Bien sûr, la perfection n’est pas de ce monde et il ya quelques inconvénients potentiels à cette solution.  

D’abord, il y a une chance pour qu’à Noël, au jour de l’An, pendant les grands week-ends de mai et du 15 juillet au 15 août, votre partenaire soit comme vous, qu’il cherche plutôt un accueil pour son animal qu’un animal à accueillir… La créatrice du site, Blandine Damour,  nous confirme cet état de fait, en ajoutant que parmi ses adhérents, figurent pas mal de retraités qui ne prennent pas leurs vacances en même temps que tout le monde. 

Enfin, si vous avez deux chats, voire trois comme moi, et que l’on sait que des greffiers qui vivent ensemble doivent à priori rester ensemble, il va falloir trouver, pour que la partie soit égale, un proprio qui ait autant de chats que vous, mettons deux, et qui va devoir s‘en cogner quatre au moment de l’échange. Ce qui doit réduire singulièrement les probabilités de trouver le partenaire idéal. Mais dans la vie, il faut y croire aussi un peu sinon, la scoumoune vous guette sévère ! On peut aussi négocier avec un propriétaire qui n’a qu’un seul chat de prendre son animal deux fois puisque vous lui avez apporté deux spécimen en un seul coup… On vous l’a dit, tout est ouvert. 

Bon, reste le souci qui fâche, le mec qui cherche en douce à gagner de l’argent. Quand on s’inscrit, il y a une case obligatoire à cocher « Je ne suis pas un pet-setter payant »… Ensuite, quand on se voit proposer ce genre d’accord qui pue, il est un peu impératif de prévenir le réseau, on sait qu’aujourd’hui, nos sociétés ont autre chose à faire que de s’occuper du bien-être et de la protection de leurs concitoyens, d’où le succès des systèmes de réseaux dans tous les domaines, et qui fonctionnent plutôt bien que ce soit pour trouver un boulot, pour dénicher un radar mobile ou une terre d’asile temporaire et gratoche pour son chat… 

Blandine nous précise d’ailleurs que dans les conditions générales (que personne ne lit…) de l’adhésion sur le site, elle se réserve le droit de poursuivre quelqu’un qui chercherait à en polluer l’esprit. 

En France, chaque année, 900 échanges gratuits de ce genre ont lieu grâce à cette idée. Ce qui signifie quand même que ça fonctionne ! Pour ceux qui ont aussi d’autres animaux en mal de terre d’asile, le site fonctionne aussi : chiens, chevaux, lapins ou NAC, alias Nouveaux Animaux de Compagnie tels que perroquets, perruches, cacatoès, singe, reptiles, mygale… 

On rappelle l’adresse du site : www.animal-fute.com

 

Si vous aimez cette page et que vous souhaitez recevoir nos meilleurs conseils directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici.    

7/07/2015

Faire garder son chat pendant une absence prolongée...

les dernières mises en ligne