micetto responsive
nos actualités

Des chinois qui aiment les chats ça existe !

Des chinois qui aiment les chats ça existe !

Ca existe vraiment et ils deviendraient de plus en plus nombreux à les protéger. Ainsi que nous le révèle le très sérieux Quotidien du Peuple on peut apercevoir dans Tchongking une ville chinoise du Sichuan passer un fauteuil roulant surprenant. Fauteuil roulant étonnant dans la mesure où s'est un chat dénommé « Viens » qui l'occupe attaché par deux sangles. Ce chat bénéficie d'un tel équipement grâce au dévouement d’une jeune femme nommée Xiaojiu et d’un groupe d’amis chinois amoureux des chats. Tous ensembles ils se sont efforcés de secourir ce pauvre chat qui avait été accidenté en lui fabriquant ce charriot roulant. Comme quoi il y a en Chine des amis des chats.
Pour tenter de récupérer les fonctions des  pattes arrières paralysées « Viens » et Xiaojiu nous raconte le Quotidien du Peuple "sortent presque tous les jours pour des exercices de remise en forme et de réadaptation"
Mais si « Viens » arrive  difficilement à se mouvoir et ne peut pas se passer de son fauteuil roulant il a repris gout à l’existence et a aujourd’hui une vie presque normale.
Cette histoire relatée par ce très grand journal chinois est intéressante dans la mesure ou elle nous montre que les chinois sont sur la voie d’une évolution plus que positive en ce qui concerne leurs rapports avec les chats et c’est une excellente chose. Affaire à suivre.
Espérons que très prochainement le gouvernement Chinois interdise la consommation de viande de chien et de chat.
Profitons de cette information pleine d’espoir pour rappeler qu’en France il y une association Handi’Cats qui se dévoue corps et âme pour sauver les chats handicapés. Association qui mérite d’être encouragée et aidée..

 Lire à ce sujet notre article sur Handi'cats

Si vous aimez cette page et que vous souhaitez recevoir nos meilleures histoires, nos dernières actualités et vidéos, nos conseils directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici. Plus nous aurons d'inscrits, plus notre voix pourra se faire entendre et mieux nous pourrons défendre nos amis les chats.