micetto responsive
nos histoires

Non ce n’est pas une légende on mange les chats en chine

04/09/2013
Non ce n’est pas une légende on mange les chats en chine

En Chine, les chats ont aussi leurs « Justes »…
Nous sommes en Chine. Un pays qui a plein de qualités puisque nous achetons leurs vêtements, ruinant ainsi l’industrie du textile français, sauf le fabricant de pulls marins bien connu. Plein de qualités puisqu’il est en train de racheter notre dette. Plein de qualités puisque ses riches enrichissent les nôtres, en tous cas ceux qui ont pignon sur rue aux Champs Elysées. Plein de qualités puisqu’il achète nos Airbus, avant de nous en vendre la réplique à 50% de son prix… Mas après tout,  cela regarde le business et le business, les chats s’en foutent.

Le problème qu’ont les chats en Chine, c’est que chaque année, quatre millions d’entre eux sont bouffés dans les restaurants de l’Empire du Milieu. Et que même s’il y a plus d’un milliard de chinois, ce qui fait peu de chats par chinois et par an, quatre millions, ça fait un paquet et globalement, c’est d’abord un vol massif, puis un racket, puis un marché totalement légal auprès des restaurants parce qu’en Chine, bouffer du chat est totalement légal.

Avant de les traiter de sauvages, il faut faire preuve d’un peu de relativisme géographique, il y a des pays où les Français passent pour des barbares parce que l’on y bouffe des escargots, du foie gras, des pieds de cochon, des cuisses de grenouille et même, chose impensable pour un Anglais, nous mangeons du lapin !

Cela dit, ça fait quand même mal de savoir que dans cet immense pays qu’est la Chine, un minet est d’abord un menu… Qui coûte un euro le kilo, ce qui en fait un mets de luxe.

Mais il y a comme dans toutes les histoires moches des moments où des gens font preuve d’un peu de tendresse et de révolte pour tenter de sauver quelques uns de ceux qui sont promis à l’abattoir. Des Justes en somme…  

Il y a quelques mois, un camion contenant mille chats destinés aux restaus de la région de Guandong a eu un accident. La police chinoise, celle qui fait payer le prix des balles aux familles des condamnés à mort, juste une remarque au passage, la police donc s’est occupée du malheureux chauffeur du camion, qui était blessé. Le monceau de caisses de chats est resté tel quel sur la route. C’est alors que des dizaines de gens se sont mobilisés d’abord pour les nourrir à travers les cages, parce que bien entendu, les malheureuses bêtes crevaient de faim et de soif, puis on a ouvert les caisses, certaines familles ont adopté des chats, on espère que ce n’était pas pour les bouffer, et la pluparts des rescapés ont été confiés à une sorte de SPA montée pour l’occasion. Mille sauvés pour quatre millions bouffés, c’est peu mais c’est un début.     

Est-ce qu’un jour on cessera de manger du chat en Chine ? Je vois juste la réaction outrée, parfaitement justifiée d’ailleurs, de nos critiques gastronomiques quand l’Europe veut interdire nos camemberts au lait cru, et je me dis que les révolutions les plus improbables concernent justement la bouffe.

Il reste à espérer qu’il y ait plein d’accidents de camions…

Signez la pétition pour que cesse cette pratique barbare qui consiste à manger du chat.

les dernières mises en ligne