micetto responsive
nos actualités

Chats dans l’ouest et le sud de Paris, danger !

Chats dans l’ouest et le sud de Paris, danger !

Dans les Yvelines et dans l’Essonne, mais le phénomène touche d’autres départements de la région parisienne, on cite le Val d’Oise et les Hauts de Seine, des associations de propriétaires sont nées sur facebook ou d’autres réseaux sociaux suite à un nombre considérable de disparitions de chats. 

Constatant qu’il est très difficile d’être pris au sérieux quand on va déposer plainte chez les lardus, ces propriétaires ont donc créé leurs propres réseaux d’alerte, qui fonctionnent en plus des réseaux nationaux déjà existants comme par exemple Chat-Perdu . En Essonne, Chats Disparus répond à la disparition de près de 500 chats en deux ans, le procureur de la République a été saisi,  et dans les Yvelines, « Gamelles sans frontières » , constate que les disparitions se multiplient sur les communes de Triel-sur-Seine, Villennes, Vaux-sur-Seine, Sartrouville, Houilles, Carrières-sur-Seine, Rambouillet ou encore Conflans-Sainte-Honorine , la créatrice de ce site, Josée Joucla, explique : «C’est un véritable fléau en région parisienne qui est récurrant mais depuis quelques mois, il y a vraiment une hausse.  C’est le cas notamment sur Conflans où nous avons eu de nombreux témoignages de disparitions de chats dont on ne retrouve pas les corps et dont plus personne n’a de nouvelles. Nous sommes en relation avec les fourrières et les villes, ce qui fait que bien souvent, nous sommes mis au courant des chats retrouvés vivants ou morts. Mais là, rien. C’est ce qui nous fait vraiment penser à des vols.»

Bon, on essaie de faire calmement le point, en sachant que quand on perd un chat, ne serait-ce qu’une nuit, c’est panique totale à bord. 

D’abord, justement, les cas de chats disparus et retrouvés au bout de dix jours, voire un mois, c’est arrivé récemment à une amie, c’est fréquent. L’amie en question a même noyé son chagrin en adoptant deux nouveaux chats, bilan elle en a maintenant trois… 

Un chat n’est pas un animal voyageur, mais il lui arrive de se planquer pour des tas de raisons. Il peut aussi lui arriver de monter dans une auto que le proprio est en train de charger et qui a laissé le coffre ouvert…c’est ainsi que l’on peut retrouver son greffier quand un véto vous appelle à 500 km de chez vous !  

Or, dès la première minute de retard, parce qu’il n’accourt pas au bruit de la boîte à croquettes, on imagine le pire, vol, labos clandestins, trafic de peaux de chats etc… Cela existe, inutile de le nier. Mais quand même, on alerte le monde entier, et l’attente est interminable. Il est évident que le fait d’avoir un chat tatoué ou pucé est alors un gros plus, il est fréquent que les gens qui trouvent des chats errants chez eux les amènent chez le véto du coin. 

Mais pour cent alertes, combien de personnes signalent que le chat est retrouvé ? Le vrai problème est là, la nature du chat en fait un vagabond, surtout quand il vit dans un jardin, et quand on est en état de panique, on ne cherche pas bien, on se met à hurler le nom de l’animal, ce qui lui fait peur etc… , j’ajouterai que, mais c’est peut-être un hasard, les Yvelines et l’Essonne sont des endroits où les jardins abondent, et donc les chats s’y sentent plus à même de faire ces escapades insupportables pour les malheureux proprios qui croient tout de suite que le pire est arrivé. 

Bon, ces pages Facebook existent, autant en profiter, mais surtout, au lieu de hurler, écoutez, si le chat n’est pas loin, il finira par se signaler, de façon très discrète d’ailleurs, mais il le fera quand il en aura envie. Et si vous le retrouvez, faites le savoir, il est inutile de paniquer toute une ville parce que le chat de la maison est allé courir après les papillons… Vous pouvez aussi éviter de le mettre dehors la nuit, cela existe bien plus qu’on ne le pense. Bref, no panic, le miracle est beaucoup plus fréquent qu’on veut le croire !  Et inscrivez vous sur les réseaux d’animaux perdus, ça marche aussi. Bref, contrairement à ce que dit l’Agnès de Molière dans l’Ecole des Femmes… Le petit chat n’est pas forcément mort ! 

Interview en vidéo de Marion Chetioui sur BFM.tv

Interview en vidéo de Marion Chetioui sur BFM.tv qui avec ses amis Priscilla, Seb et Sophie lancent un appel pour recenser les disparitions de chats dans l'Essonne. Si vous vous trouvez dans cette situation, ne manquez pas de les contacter les en leur adressant un message privé sur Facebook en n'omettant surtout pas de préciser la ville de disparition de votre chat(te), et également un numéro de téléphone pour pouvoir vous contacter. 


Retrouver son chat perdu : on ne lâche rien !

les dernières mises en ligne