micetto responsive
nos actualités

Au Canada on retrouve les chats perdus et on les soigne...

Photo de Batman

Des chats qui se perdent au Québec ! Quand on sait que cette province canadienne fait à elle seule trois fois le territoire français métropolitain, on se dit que l’on est vraiment en opération souci pour les retrouver. Ben non... D’abord le décor. Pourtant, une correspondance tendrait à prouver le contraire, au Québec, on retrouve les chats. Parfois après de longues périodes d’absence, mais on les retrouve. La publication qui en fait état, « Le Canada français » donne même de très bons conseils à suivre une fois que l’on a récupéré minou. « La Belle Province » a donc des choses à nous apprendre...
Nous sommes à St Jean sur Richelieu, une ville à mi distance entre Montréal et la frontière des USA, des noms comme celui-là ça vous sent le Louis XIII à plein nez ! Au fait, c’est le petit plus historique habituel de Micetto,  on ne confond pas les Québecois et les Acadiens, qui eux sont les canadiens français du Nord Est. Les Acadiens arrivent sous Henri IV, les Québecois c’est à cheval (blanc, ouaf !) sur Henri IV et Louis XIII.  
Cette ville de St Jean sur Richelieu est  connue comme la capitale des montgolfières. Rien à voir à priori avec les chats ? Bien sûr que si Tabarnac . C’est un truc très beau pour les hommes, mais ça fait un  boucan terrifiant quand on lâche du gaz dans les brûleurs. Le bruit doit flanquer une trouille bleue à toute la faune, de l’élan au lynx en passant par le castor et le chat domestique...
Marie Claude Duval, qui s’occupe d’un refuge à St Jean sur Richelieu,  raconte donc que ses trois chats se sont barrés, parfois plus d’un mois, au Québec on appelle ses chats Léo, Tonnerre et Tinami, et qu’un autre chat de son coin, celui-là s’appelle Batman, lui, est parti plus de deux mois, sa maitresse a même failli l’écraser dans une rue alors qu’elle circulait en voiture... Bon c’est sûr que quand on s’appelle Batman on n’a peur de rien, surtout pas d’une malheureuse auto, quant à rester deux mois seul, pas un problème, ce sont kes proprios qui ont peur, pas les chats...
Marie Claude donne des conseils, le premier étant de garder toujours l’espoir, Micetto s’est déjà longuement étendu sur le sujet.
Mais enfin, on rappelle que le tatouage et le puçage, qui sont d’ailleurs obligatoires en France, sont quand même les moyens les plus sûrs de retrouver Minou... Même rabâché mille fois, c’est toujours bon à faire si ne serait-ce que trois ou quatre de nos milliers de lecteurs se décident...
Bon, on est dans un pays qui n’a jamais plié sous l’ « Anglois », et donc on y est têtu et efficace face à l’adversité.
Marie Claude nous donne un petit truc pour aider Minou à revenir dans ses pénates. Je cite : « Il suffit de prendre dans le bac de litière sale suffisamment de granules ou de sable et de placer ces derniers à l’extérieur dans un contenant quelconque afin que notre chat puisse reconnaître ses odeurs et retrouver ainsi sa maison ».
Bon, le truc est marrant, reste à espérer qu’avant de se barrer, le chat vous ait laissé des souvenirs, si vous constatez sa disparition alors que vous venez de refaire la boîte à merde, ça va être plus compliqué. Puis, on sent (ouaf !) bien que l’on est dans un pays où l’espace est infini, parce que si je fais ça dans le couloir de mon immeuble à Paris, les voisins vont au minimum me faire la gueule...  
Marie Claude, qui est de la partie en fait, nous donne aussi des conseils une fois le chat retrouvé...
Direction le vétérinaire tout de suite, le premier problème étant qu’il a pu attraper des puces ou autres saloperies.
Puis, s’il a dû chasser pour bouffer, il ya une possibilité de parasites intestinaux, avec vermifuge à la clé.
Il peut aussi, s’il s’est battu, avoir chopé de vraies cochonneries comme le Felv (leucémie) ou le FIV, le sida félin. Mais ces examens sanguins là ne doivent pas être faits sur le champ, il faut deux mois pour que les antigènes et anticorps  soient assez développés pour être détectés.
Deux choses... D’abord on en sait des trucs à St Jean sur Richelieu ! Merci de nous les faire partager. 

Ensuite, dans ce pays dont Voltaire disait, il fallait bien qu’il écrive au moins une connerie une fois, que ce n’était que quelques arpents de neige, il fait dix sept degrés fin novembre, c'est-à-dire plus chaud qu’à Nice ou à Ajaccio. Ce qui explique peut-être que les chats aient envie de se balader et de pioncer au soleil ? 

 Des conseils pour retrouver son chat perdu

 

Retrouver son chat perdu avec la méthode de Patricia Franckhauser 

Quelques autres recommandations pour retrouver un chat perdu

 

les dernières mises en ligne