micetto responsive
nos conseils

La toxoplasmose du chat

26/07/2014
La toxoplasmose du chat

La toxoplasmose est une infection transmise par les animaux (zoonose) due à un protozoaire le toxoplasma gondi existant dans toutes les espèces animales sous forme latente (infection toxoplasmique) ou sous forme évolutive (maladie toxoplasmique).

L'infection Toxoplasmique

Le chat s'infeste en mangeant des souris, des rats, des oiseaux ou de la viande crue où le parasite s'est installé sous forme de kystes. Au cours de la digestion, ils vont pénétrer dans les cellules de l'intestin grêle du chat et s'y multiplier. Chaque jour le chat dans ses crottes élimine 10 millions d'ookystes et ce pendant une période d'une quinzaine de jours.... Ces ookystes sont très résistants et se developpent ensuite dans le milieu extérieur. Ils deviennent alors rapidement infectant et s'ils sont ingérés à nouveau par un chat, le cycle recommence. 

Seul le chat peut communiquer la maladie, puisque chez lui, le toxoplasma gondi se reproduit dans son intestin grêle et est éliminé dans ses selles pour sporuler dans le milieu extérieur. Ces ookystes peuvent rester contaminant pendant plus d'un an en milieu humide. En général, l'infection Toxoplasmique ne laisse paraitre que peu de symptôme chez le chat, elle peut parfois entrainer des diarrhées pendant une quinzaine de jours.

La maladie Toxoplasmique

Pour le chat, la maladie toxoplasmique proprement dite est exceptionnelle et dans ce cas elle affecte divers organes. Elle aboutit à la formation de kystes non plus dans l'intestin gréle mais dans divers organes (foie, poumon, muscle, cerveau). Les symptomes sont fonctions des organes touchés : uvéite (c'est une affection qui peut être grave pour la vision du chat), crise d'épilepsie, toux, amaigrissement anormal, fièvre, perte d'appetit. Dans une telle situation, il convient de consulter au plus vite son vétérinaire. La clindamycine semble être le traitement le plus efficace. Attention si le chat est déja infecté par le FeLV ou le FIV la vie du chat peut être en peril.

Pour savoir si le chat est susceptible de pouvoir contaminer son entourage, il convient d'effectuer chez celui-ci, d'une part une recherche d'anticorps (2 examens sérologiques à 15 jours d'intervalle), et d'autre part une recherche d'ookystes dans les selles, deux fois à 8 jours d'intervalle.

Le risque le plus important mais exceptionnel existe lors de la cohabitation d'un chat et d'une femme enceinte dépourvue d'anticorps, le foetus pouvant dans ce cas être atteint de malformations oculaires ou nerveuses.

 

En savoir plus sur la toxoplasmose du chat

 

Toxoplamose chez la femme enceinte ? Pas de souci, ... comment garder votre chat !

La toxoplasmose rendrait les souris intrépides !

 

 

les dernières mises en ligne