micetto responsive
nos conseils

Les parasites du chat

12/04/2013
Une image de la boite du Frontline Combo pour lutter contre de parasites de toutes sortes.

Que votre chat sorte dehors ou reste confiné à l’intérieur de la maison, il peut être l’hôte involontaire de parasites de toutes sortes, externes (puces, tiques, teignes, poux, aoutats, gale) ou internes (tous les vers, ténia, ascarides etc..)
Ces infestations ne sont pas ragoutantes et elles sont très contagieuses et douloureuses pour le chat.

 1° Les parasites externes

- Les puces provoquent des démangeaisons. Si vous voyez votre chat se gratter énergiquement, dites-vous bien qu’il en a sans doute attrapé même s’il ne sort jamais. 
Vous pouvez vérifier en passant dans le poil un peigne spécial pour les puces (peigne avec des dents très serrées en vente dans les animaleries) ; si vous voyez tomber des petites points noirs, ce sont des déjections de puces. Votre chat en est infesté. Il faut traiter le chat et l’environnement. En effet, les puces peuvent provoquer chez les chats des irritations et rougeurs de la peau et transmettre le ténia si le chat les ingère en se toilettant, voire d’autres maladies.
Rappelons que les puces piquent les chats pour se nourrir de leur sang et assurer le développement de leurs oeufs. Une seule puce, au cours de son existence peut donner plus de 1000 oeufs qui deviendront des puces en quelques semaines et ainsi de suite.

- Les tiques sont très dangereuses.
Ce sont des acariens qui se tapissent dans les hautes herbes ou sur les branches basses des arbustes et qui sautent sur l’animal quand il passe en s’agrippant principalement autour des épaules et du cou. Elles se collent sous la peau et se gorgent du sang de leur hôte. Il est indispensable de retirer les tiques car elles peuvent transmettre la maladie de Lyme sous 24 heures.
Pour ce faire, on peut utiliser une pince spéciale en vente dans les animaleries ou les pharmacies. Si vous n’en avez pas, vous pouvez avoir recours à une pince à épiler. Versez une goutte (pas plus sinon la tique régurgite dans le sang du chat) d’éther sur la tique et tirez.

Les traitements contre les puces et tiques sont performants. Il en existe sous toutes les formes : voie orale, pipettes, pulvérisations, poudres, shampoings, colliers anti-puces et même répulsifs à ultrasons !

Cependant, à nos yeux, les traitements les plus efficaces et les mieux tolérés par le chat, sont les pipettes : Frontline ou Advantage, produits à appliquer sur la peau en écartant les poils entre les omoplates pour éviter que le chat ne se lèche. Le chat est alors protégé pendant un mois. Si vous utilisez du Frontline Combo, sachez que non seulement il élimine les puces et les tiques sur votre votre chat mais évite également le développement de nouvelles puces dans votre maison.
Program de chez Novartis est un produit qui s’administre par voie orale une fois par mois.

Les autres produits ne sont pas à conseiller soit parce qu’ils sont détestés par le chat (pulvérisations, shampoings) soit parce qu’ils ne sont pas efficaces (ultrasons).

- La teigne
Il s’agit d’un champignon de très petite taille qui se voit parce qu’il crée un rond de dépilation et des croutes dans le pelage.
Si elle n’est pas dangereuse, la teigne est très contagieuse pour le chat ou l’homme. Heureusement, il existe des traitements (pendant au moins trois semaines) et il faut traiter également l’environnement.

- La gale
Provoquée par des acariens, la gale féline cause d’intenses démangeaisons ; la peau du chat s’écorche sous les effets du grattage. Des croutes se forment. Le traitement consiste entre autres à donner des bains sulphurés.

- La gale des oreilles
Il s’agit de parasites qui vivent et se reproduisent dans le conduit auditif. Ils causent des démangeaisons et parfois même des otites. Un dépôt marron coule. Il faut nettoyer les oreilles avec un coton humide et appliquer une crème dans l’oreille. Faire un petit massage pour faire pénétrer la crème dans le canal auriculaire. 

2° Les parasites internes

Ce sont principalement les vers intestinaux dont certains sont transmissibles à l’homme tels que le ténia, les ascarides. Si votre chat a un ventre gonflé et maigrit malgré qu’il mange abondamment, il est probablement infesté par des vers intestinaux.
Le chat contracte le ténia en ingérant des puces ou en mangeant de la viande crue. Le corps du ténia est composé de segments blancs qui sont évacués avec les selles.
Les ascarides infestent le chat lorsqu’il marche sur un sol pollué par les larves qui peuvent rester jusqu’à un an, tapies dans le sol, même à l’extérieur. Les ascarides ressemblent à des petits spaghetti rejetés avec les excréments. Ces vers sont fréquents chez les chatons et plus rares chez les chats adultes.
La toxoplasmose est provoquée par un parasite “toxoplasma gongii” que les chats contractent en mangeant des proies infestées ou de la viande mal cuite.
Pour éviter les contaminations, il est bon de changer les litières tous les deux jours car les spores mettent quarante huit heures pour devenir infectieux.
Il est vivement conseillé de vermifuger son chat préventivement tous les six mois en lui donnant par exemple un cachet de Milbemax, médicament qui a un spectre d’action assez large pour viser la plupart des vers intestinaux.

 Si vous aimez cette page et que vous souhaitez recevoir nos meilleurs conseils, nos dernières actualités et vidéos, nos plus belles histoires de chat directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici, c'est gratuit. Plus nous aurons d'inscrits, plus notre voix pourra se faire entendre et mieux nous pourrons défendre nos amis les chats.

 

Quelques liens utiles

 

Les tiques du chat, comment les repérer et comment les détruire.
Les puces du chat : les détecter et les détruire.

 

les chroniques