micetto responsive
nos conseils

Mon chat est il malade ? (Deuxième épisode)

25/03/2014
 Mon chat est il malade ? (Deuxième épisode)

Nous continuons donc notre enquête (voir ci dessous les liens des autres papiers) sur les signes de mauvaise santé du chat qui doivent vous conduire, de façon plus ou moins urgente, à consulter le vétérinaire. 

Mon chat est il malade ? (Premier épisode)

Mon chat est il malade ? (Troisième épisode)

 

Grattage et léchage…

Il s’agit de gestes anodins chez le chat mais qui peuvent devenir compulsifs. Là encore, on se souvient que le chat fait sa toilette en se léchant, et que comme nous, il se gratte de temps en temps. Donc on ne se jette pas sur le téléphone du véterinaire tout de suite, on observe, ce qui est d’ailleurs la règle numéro un dans la surveillance de phénomènes éventuellement alarmants chez un chat.
Le prurit (quel romantisme dans les noms de maladies…) est comme chez l’homme une démangeaison qui provoque un grattage compulsif du chat. Ce peut-être un endroit douloureux, souvent l’oreille, ce peut-être nerveux, et là le greffier peut même s’arracher tous les poils du ventre ou d’un autre endroit. Totalement anormal…
Dans le premier cas, vous vous en apercevrez vite, il se gratte derrière l’oreille et il secoue la tête frénétiquement. Il y aura assez vite apparition de croûtes. Il ya une possibilité d’otite, ceux d’entre vous qui en ont eu savent à quel point ça fait mal…
Autre raison de se gratter de façon anormale, les puces. Et attention, cela vous concerne aussi parce que sur la totalité des bestioles qu’il porte, 99% vont finir dans le paysage, c'est-à-dire dans votre appartement !
L’un des vétérinaires consultés pour cette enquête m’a montré les traces de  morsures de puces qui l’ont attaqué pendant une visite à domicile. Impressionnant !
En général, c’est dans la zone du cou que les bestioles se cachent sur le chat.
On ne les voit pas, un truc consiste à trouver les crottes des puces dans les parties claires du poil de l’animal. Bon, là, c’est clair, il faut traiter toute la maison. Il existe des diffuseurs, on en pulvérise partout, ne pas oublier de sortir le(s) chat(s) et gros animaux (chiens) pendant une demi heure…
Ne pas oublier non plus de recouvrir le canari, la tortue, le poisson rouge, les fruits et légumes…
Bon, en général, ça marche, mais si c’est un échec, le véto dispose des dernières générations de produits et surtout il va vous conseiller sur la façon d’agir. Ne jamais oublier qu’il est aussi là pour vous conseiller… 

Le léchage compulsif existe aussi et c’est à priori anormal. 

On le répète, c’est la seule façon pour le chat de faire sa toilette, et il se lèche partout, vraiment partout, à se demander d’ailleurs comment un animal peut-être aussi élastique, même le serpent m’épate moins que ça…
Mais ici, il va se lécher au même endroit et tout le temps.
Ce peut être un problème nerveux, il peut alors se mettre le ventre à nu ! Plus de poils du tout, de la peau moche. J’ai vu des photos, c’est effectivement impressionnant et il faut à priori aller voir le véto bien avant qu’on en soit à ce point. 

Il peut aussi se lécher sur une coupure que vous n’aurez pas vu, sur une griffe incarnée, une épine, une boule de poils qui le gêne. Ce peut-être aussi une patte abimée, qui l’oblige à boiter, et l’on verra ainsi l’endroit douloureux.
On peut aussi lui éviter certains de ces ennuis de façon préventive.
Le griffoir par exemple, qui permet d’abord d’éviter de le voir détruire un tapis, un angle de meuble, et qui lui évitera aussi des ennuis du genre « ongle » incarné…
L’autre truc impératif est de lui brosser le poil souvent, surtout si c’est un chat à poil long, ce qui évitera la formation de tapons et le problème évoque ci-dessous… 

Le chat vomit des poils… 

On le sait et on l’a dit, le chat fait sa toilette en se léchant. Du coup, s’il y a un tapon de poils, une grosse boule, mêlée au pelage, il va l’avaler.
S’il le dég… c’est que cela lui permet d’éviter des complications, et cela signifie que vous ne le brossez pas assez souvent !
S’il ne vomit pas ses tapons, ça va dans un premier temps lui irriter l’estomac, puis des fécalomes dans le tube digestif, qui vont apparaître plus tard dans les selles.
Et là, vous aussi vous êtes dans la m… parce que cette histoire peut virer à l’occlusion intestinale. Si votre chat ne va pas dans sa boîte à merde pendant deux jours, Allo Veto ! Bon, suffit de brosser, pas difficile à comprendre… 

Le chat miaule beaucoup, de façon inhabituelle… 

On sait que parmi les chats il y a des prolixes et des silencieux.
Vous connaissez les vôtres, vous entendez donc s’il se met à miauler de façon insistante, beaucoup plus que d’habitude.
S’il est vieux, ce peut-être un signe de rhumatismes.
S’il est jeune, ce peut-être aussi un signe d’extrasystole. Autrement dit le cœur bat de façon irrégulière, ce qui est extrêmement détestable et doit être soigné. Impossible de le vérifier vous-même, il faudra faire ça chez le véto. 

Le chat tousse et éternue…

C’est comme d’habitude, ne pas sauter sur le téléphone parce qu’il a toussé ou éternué une fois… Bon, si le nez commence à couler, là il faut agir… On rappelle ici que le nez sec n’est pas un signe de maladie, même si le nez frais et humide est un signe de bonne santé… 

Le chat souffre de problèmes digestifs… 

Bon, vomissements, diarrhées, salivation exceptionnelle… Ce peut être seulement émotionnel, mais c’est quand même un signe de souffrance. Il y a un million d’explications, certaines graves, d’autres moins, on a évoqué ci-dessus un tapon de poils naturellement rejeté, on rappelle aussi que le chat se purge en vomissant de la bile parfois mêlée d’herbes qu’il a ingurgitées volontairement pour cela. Le problème est que justement les chats sont très allergiques à certaines plantes, nous avons écrit plusieurs reportages sur ce point, ils peuvent même s’empoisonner fort, c’est arrivé récemment à ma fille dont le chat a bouffé des jonquilles, ils deviennent prostrés, ne mangent plus, peuvent souffrir de constipation (en principe c’est grosse commission une fois par jour), se lèchent l’anus de façon frénétique. On le voit, on passe du vomissement normal à l’urgence absolue. Vous n’êtes pas véto, mais vous connaissez votre chat si vous êtes plutôt dans un cas classique anodin ou exceptionnellement dangereux…

Ces ennuis peuvent aussi être dus à une allergie à un parfum, alors messieurs vous évitez de faire câlin quand vous venez de vous asperger d’ « Après-Rasage »,  Mesdames, idem quand vous vous êtes douchées au No5… 

Voilà, notre deuxième chapitre de la détection de problèmes éventuellement sérieux pouvant vous amener à consulter un véto, c’est terminé, on ne va pas vous transformer en élève de Maisons Alfort. 

Suite et fin à suivre dans notre troisième reportage à venir sur le sujet… 

Si vous aimez cette page et que vous souhaitez recevoir nos dernières actualités ou nos plus belles histoires de chat directement dans votre boite mail, ne manquez pas de vous inscrire à notre newsletter en cliquant ici. Plus nous aurons d'inscrits, plus notre voix pourra se faire entendre et mieux nous pourrons défendre nos amis les chats   

9216

Mon chat est il malade ? (premier épisode)

les dernières mises en ligne