micetto responsive
nos conseils

Mon chat est il malade ? (Troisième épisode)

29/03/2014
Mon chat est il malade ? (Troisième épisode)

Suite et fin de la surveillance de nos chats à domicile, pour savoir si tel ou tel phénomène est juste anormal ou doit passer dans la case « urgente » avec appel au vétérinaire. Vous trouverez Ici les liens vers nos deux reportages précédents sur le sujet. 

Mon chat est il malade ? (Premier épisode)

Mon chat est il malade ? (Deuxième épisode)

Les yeux… 

C’est probablement ce qui nous attire de la façon la plus enivrante chez le chat. Baudelaire, qui s’y connaissait en stupéfactions et autres stupéfiants a dit  « le feu de ses prunelles »… Mais ils racontent aussi beaucoup de choses sur leur état de santé. Ordinairement, comme chez l’homme, ils doivent être humides, brillants, et les deux pupilles doivent se contracter en même temps. A l’inverse, quand il y a un souci, l’oeil devient sec, clignotant, rouge, voire fermé, et ça peut même couler sur l’arête du nez. Conjonctivite ou autre problème oculaire en vue… Eventuellement allergie, mais de toute façon le chat déguste, les yeux c’est, comme chez l’homme, extrêmement douloureux et handicapant. Autre signe d’alerte possible, les pupilles qui ne marchent pas ensemble, ou encore quand la fameuse troisième paupière devient franchement visible. 

La bouche et les dents. 

L’abcès dentaire, la gingivite, on s’en apercevra vite parce que le malheureux chat ne peut tout simplement plus bouffer… Par ailleurs, inutile de rappeler à ceux d’entre vous qui ont eu droit à ce genre de souci à quel point ça fait mal, horriblement mal. 

En plus, le chat ne comprend pas ce qui lui arrive, il n’a pas lu Micetto ! 

Alors, il signale qu’il est malade de façon visuelle… Par exemple, il va se mettre à baver… 

Il y a un autre indice que vous … sentirez vite, c’est l’halitose, autrement dit il pue de la gueule, plus poétiquement il renifle du goulot, ce qui peut avoir différentes explications, dont des trucs internes du côté du foie, mais aussi de la gingivite, du tartre, des dents jaunes.  Il ne vous aura pas échappé qu’un chat a du mal à se brosser tout seul les dents comme vous le faites tous deux fois par jour (c’est entre autres le cas dans les pays scandinaves, les lecteurs de Micettø sont donc d’accord à 100%). 

Donc si puage de gueule il y a, croquettes et poudre spéciales il y a… On peut aussi ne jamais lui donner les restes du dîner et le nourrir exclusivement de croquettes, quand il mâche il casse la plaque dentaire. 

Il y a aussi des brosses à dents et du dentifrice spéciaux mais si vous n’avez pas initié minet au truc dès son jeune âge, vous n’allez pas vous marrer et lui non plus.  

Enfin, s’il faut détartrer, ça c’est véto. 

Bref ce signe là peut être de votre faute mais c’est quand même inquiétant… Au fait, s’il vient se de se lécher le c.., là c’est normal qu’il fouette du bec au point de fusiller les mouches à vingt pas, ou selon une expression que j’adore et qui sied parfaitement à la situation, qu’il  ait le cul derrière les dents ! 

Les oreilles… 

On a déjà un peu évoqué le cas avec les chats qui se grattent de façon frénétique, on ne passera donc pas l’hiver là-dessus. C’est un peu comme la bouche, il faut que ce soit propre et sans odeur. Là c’est simple, s’il y a un souci, le chat va montrer qu’il a mal quand on le caresse sur la tête. Il peut aussi y avoir des écoulements, des croûtes, du cérumen (espèce de pâte marron qui obstrue le conduit, ça arrive aussi aux humains), il peut se gratter tout le temps au point de se faire saigner, là aussi direction le véto.

Problèmes urinaires… 

Le truc est d’autant plus vicieux qu’il est difficile à repérer… En fait, il faut surveiller la litière, car il est quasiment impossible de surveiller le chat en permanence. Les signes d’alerte sont qu’il ne pisse plus, ou plein de petites fois, des petits volumes, dits « mictions difficiles » chez les vétos. On retrouvera donc dans la litière de toutes petites traces nombreuses, ou pas de traces du tout. 

S’il s’agit d’un chat mâle, il y a urgence, ce peut-être un calcul, et le système urinaire se bouche. 

Il y a d’autres signes, le sang dans les urines, ou dans les selles, le chat qui a un problème rénal peut aussi se mettre à baver, à vomir. Qui plus est il va se tenir prostré, ce qui est toujours un signe inquiétant chez le chat, pour plein de raisons.  

Déshydratation : 

C’est une affection grave la déshydratation. Elle nécessite une mise sous perfusion. Sur ce point, on m’a expliqué que la souplesse de la peau est un élément important, on pince la peau entre deux doigts sur le dos de l’animal, si la peau se remet en place immédiatement, c’est bon signe. Si la peau reste en pli, souci. De même, mais ces signes là sont difficilement visibles pour un non professionnel, les gencives s’assèchent et les globes oculaires s’enfoncent. 

Toilettage… 

Nous avons évoqué le sujet sur diverses alarmes possible concernant l’état de santé du chat. On rappelle donc que d’une façon générale, un chat en forme se fait beau tout le temps, sa toilette lui prend un temps considérable. 

Si cette attention de tous les instants se raréfie, cela peut être signe de douleurs articulaires, car il est vrai que ce toilettage est digne des meilleurs contorsionnistes au monde… ce peut être aussi un signe d’épuisement, bref des signes d’alerte. 

A l’inverse, nous avons déjà évoqué un léchage convulsif qui a terme peut faire disparaître des régions entières, dont le ventre, la totalité des poils. Il peut s’agir de puces, il peut s’agir de problèmes nerveux, consultez ne laissez pas faire. 

Enfin puisque l’on parle toilettage, il se peut que le chat reste longtemps dans sa litière, devenant ainsi sale et puant. Ce peut être digestif, ce peut être, nous l’avons déjà dit, un problème urinaire, il n’y arrive plus, ce peut être aussi une sorte de refus d’une nouvelle situation, il y a des psys pour animaux donc les animaux peuvent sûrement souffrir de troubles psys. J’ai rarement vu le cas, cela m’a été signalé, dont acte. 

Actif, inactif… 

Vous connaissez bien votre greffier, vous savez donc qu’il est capable de trucs invraisemblables, de sauter, de grimper, de trouver des trucs incroyables pour faire le clown.  

Alors s’il boîte, s’il saute avec l’élégance de l’éléphant mâtiné otarie, il peut y avoir de l’arthrose dans l’air.

Si il ne bouge plus ou s’il s’agite beaucoup moins, ce peut être une poussée de fièvre, et si en plus il perd du poids, là c’est « Allo ! Veto ! », entre autres problème hormonal possible.  Et on l’a dit, si le raconteur d’histoires devient silencieux, ou a l’inverse si le silencieux se met à chanter la « Messe en si mineur » de Bach,  c’est anormal. 

Voilà, maintenant, dites vous bien qu’un chat est un animal incroyablement résistant à tous les emmerdements qui nous pourrissent la vie à nous pauvres créatures humaines, que contrairement à vous il n’est pas trouillard ou angoissé, bref que d’une façon générale ce n’est pas un bébé que vous avez à la maison mais un complice. Et un costaud ! 

les dernières mises en ligne