micetto responsive
nos conseils

Bien choisir son vétérinaire : on y arrive !

11/07/2014
Un chat soigné par une jolie vétérinaire.

Bon, l’animalerie domestique en France, c’est non seulement des millions de chiens et de chats, mais c’est aussi un secteur économique qui représente plus de quatre milliards d’euro ! Alors forcément, cela attire des convoitises. Et comme on est prêt à n’importe quoi pour son animal, les convoitises en question trouvent preneurs… 

Alors, par exemple, comment choisir son vétérinaire ?  A priori un vrai capharnaüm intellectuel et financier…  

Comment faire ? D’abord, on a en général tendance à prendre le vétérinaire qui est dans le coin où l’on habite, c’est un bon réflexe, contrairement à ce que certains d’entre nous font, des dizaines de km ou des heures de circulation pour aller chez le dentiste, le rhumato, le gynéco, et même le médecin dit « de quartier »… 

Bon, aujourd’hui il y a internet… Et si l’on tape « vétérinaires du XVII ème arrondissement de Paris » ou « vétérinaires dans l’arrière pays de Hasquiche sur Arpion », on trouvera une liste de ceux qui pratiquent dans le coin. 

Bon, on pensera évidemment au tarif, sauf qu’en région parisienne ce sera toujours plus cher, d’abord parce qu’il ne faut pas rêver, c’est Paris, ou Lyon ou Marseille et que les grandes villes par définition c’est cher. 

Et puis le tarif, il sera bien temps d’y penser, vous pourrez toujours demander un devis avant de vous faire repasser… S’il n’y a pas d’urgence, vous vous barrez. S’il y a urgence, de toute façon vous êtes prêt à tout ! 

Il est exact aussi que les emplacements en ville coûtent une fortune, les assurances suivent le mouvement, les taxes idem, bref un vétérinaire parisien ou de grande ville a forcément plus de frais que ses confrères du pays (imaginaire !) sus cité… Bref, le prix n’est pas un critère absolu, ce qui n’est pas une raison pour se faire avoir comme un pigeon. 

Alors, quand vous arrivez dans un nouveau quartier, une fois que vous avez la liste, que faire ? Appeler au téléphone déjà, si ça ne répond pas un mardi à quinze heures trente, c’est qu’il y a un souci. Le bon vétérinaire devrait être tout le temps là, y compris les week end et durant les vacances, mais ça n’existe pas sauf s’ils sont en clinique ou en centre hospitalier. 

Là, si on vous répond, demander les horaires d’ouverture et l’adresse où les cas urgents sont envoyés, si c’est à 50 bornes, vous oubliez ! 

Bref, la façon dont vous serez reçu au téléphone donne une idée. Si le vétérinaire a une assistante, cela signifie que cela va vous coûter une blinde, mais d’un autre côté il y aura une réponse immédiate sur un petit souci et une prise en charge rapide en cas de gros pépin. Une assistante est plus convaincante auprès de son patron qu’un répondeur téléphonique ! 

Mais, nous le constatons avec le red chef de Micetto qui comme moi a plusieurs chats, une visite chez le vétérinaire coûte plus cher que chez le cardiologue… Parce que pour la moindre visite, il y aura une piqûre et l’addition va grimper !  

Au passage d’ailleurs, avant d’aller vous faire piquer votre oseille à coups de piqûres inutiles à Grosminet, lisez Micetto, qui a toujours de bons conseils sur plein de trucs que vous pouvez faire seul. 

Ensuite, il faut bien avouer que le principal truc, c’est le feeling. Et pour ça il faut y aller, à la limite au début pour un rien, un vaccin par exemple. Vous verrez comment vous êtes reçu(e), si le cabinet est bien tenu, si le mec aime manifestement plus les animaux que le pognon, s’il vous prend de haut, s’il évacue le greffier en dix secondes montre en main etc… 

Il y a un avantage, c’est que le client peut justement (ouaf !) choisir à la tête du client…  il faut avouer que c’est cruel, mais le commerce est comme ça. En revanche, s’il y a un monde fou en salle d’attente, il peut y avoir deux raisons : le vétérinaire est mal organisé ou il est excellent. Ou les deux d’ailleurs. Bref, pas forcément un critère, à surveiller. 

Je vous déconseille en revanche le bouche à oreille… par définition, son vétérinaire, c’est comme son dentiste, c’est toujours le meilleur au monde et on est totalement de mauvaise foi, pour la même raison d’ailleurs, les dents et les chats, cela relève de l’irrationnel ! 

Donc on reprend. Proximité, feeling, disponibilité, présence d’une assistante, les équipements, la proximité des soins d’urgence. Et aussi l’organisation de nuit et durant les week-end. Voilà à peu près l’ordre des choses à vérifier… 

Il reste toujours le système de la clinique, avantage, la disponibilité 24 heures sur 24. En plus, il peut y avoir dans la clinique des spécialistes de tel ou tel truc, on vous enverra à priori sur celui qui sait. 

Inconvénient, cela coûte plus cher, et on aura forcément un jour un vétérinaire favori qui ne sera jamais là quand on doit venir… Du coup on en verra un autre avec la peur au ventre qu’il soit mauvais. 

Bon, c’était un supplice en début de reportage, c’est la quête du Graal à la fin. Mais le Graal existe, c’est l’avantage que nous avons sur les chevaliers de la Table Ronde…  

Au fait, nous avons fait des reportages sur l’assurance des animaux de compagnie et plus particulièrement des chats. Le système a un seul avantage, s’il y a un gros pépin, cela ne va pas vous ruiner. En revanche, il faut se souvenir qu’un assureur, comme tout un chacun, doit et veut gagner sa vie. Donc à priori, cela vous coûtera plus cher d’assurer que de ne pas assurer, s’il n’y a pas de gros soins. Et oui dans ce bas monde, rien n’est parfait ! 

Allez, pensez proximité et feeling, vous aurez déjà fait un grand pas… 

 

Quelques autres conseils si vous devez emmener votre chat chez le vétérinaire


Mon chat est il malade en 3 épisodes ? 
 

Comment savoir si son chat souffre

Emmener son chat chez le vétérinaire

 

Quelques soins que vous pouvez prodiguez vous même

 

Les puces du chat : les détecter et les détruire.

Les tiques du chat, comment les repérer et comment les détruire.

Faire avaler un médicament à un chat ?

Vidéo : Comment transporter un chat blessé...

Pour un chat en bonne santé : surveillez les yeux, le nez, les dents, les griffes, les oreilles ...

les dernières mises en ligne